L'Icann ne veut plus du .xxx

Nous vous parlions il y a quelques temps de la possibilité de l'ouverture prochaine de noms de domaine en .xxx.
Ces noms de domaines sont censés permettre d’identifier plus facilement et plus rapidement les sites à caractères pornographique, ainsi que d’empêcher, comme c’est parfois le cas, d’héberger sous un nom de domaine peu explicite un site contenant ce genre d’éléments.

L’icann avait en juin dernier donné son accord de principe quant à la mise en place de ce type de nom de domaines, ce qui signifiait que l’opération était bien partie.
Mais l’organisme vient, à la surprise générale, de bloquer pour la deuxième fois la création de ce suffixe...

Qu’est-ce qui a bien pu pousser l’Icann à changer d’avis ?

L’organisme a en fait reçu, après sa première approbation en juin dernier, la pression de plusieurs organisations conservatrices, qui doivent certainement penser que les sites pornographiques n’existent pas encore sur le net.
Certains sites pornographiques américains eux-mêmes, et c’est le plus étonnant, ont demandé à ne pas mettre en place ce type de suffixe, craignant de faciliter le filtrage et la censure, rendant l’accès à leur site bien plus compliqué.

On parle également d’une forte pression du gouvernement américain (déjà poussé par des organismes conservateurs).
En effet, ces messieurs qui entourent et conseillent si bien ce cher président des États-Unis estiment que la création de noms de domaines de ce type pourrait encourager l’affluence de la pornographie sur le web.
Certaines associations d’experts, qui constatent que l’administration américaine a même le contrôle de l'appellation des noms de domaines, sont scandalisées.

"En 1988, la gouvernance du système DNS a été donnée à un organisme privé à but non lucratif : l'ICANN. L'idée était de libérer les fonctions de gestion de base de l'Internet des pressions politiques et des rivalités géopolitiques. (…) Mais dès le début, le statut spécial du gouvernement américain au sein de l'ICANN est apparu en conflit avec cette philosophie.", affirme l’IGP (Internet Governance Project), qui dénonce les "pressions de groupes religieux désireux de réguler les contenus sur Internet".

En effet, si l’Icann se plie à chaque exigence du gouvernement ou d’un groupe conservateur, il s’écarte alors de son but premier, et ne sert donc plus à rien.

À savoir que l’ICM Registry, qui a déposé le dossier sur ce nom de domaine voilà maintenant cinq ans, défend ce projet en affirmant que la création de ce nom de domaine permettrait un meilleur contrôle pour les enfants et les adultes.

Le conservatisme américain a donc encore frappé, on se demande à force si ces gens sont parfois bien conscients du monde dans lequel ils vivent, tant la naïveté de certain propos est déconcertante.
Il est évident que si la création d’un domaine regroupant tous les sites pornographique pourrait aider à leur expansion, certains n’ont attendu personne pour prendre le web d’assaut pour y offrir photos et vidéos de belles jeunes filles dénudées.

Source : Silicon.fr
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • skivanov
    C désolan de voir ça ! J ai pitié pour eu ... Connerie sur connerie il s enchaine ! A l Amerique et ces paradoxes , il me feron toujour rire ! :-?
    0
  • aurelie@IDN
    En même temps on filtre tous les noms de domaine finissant par .xxx et leur expension de la pornographie elle prend l'eau...

    Les boulets...
    0
  • darkcloud
    Ne t'inquiète pas que même en .xxx ces sites seraient toujours beaucoup visités ! :-D ( c'est ce que l'on appelle la décadence de l'homme :-P )
    0