Atari Vault : les grands classiques des années 70-80 bientôt sur PC

Dans quelques semaines, les fans de vieux jeux des années 70-80 vont pouvoir s'en donner à cœur joie directement sur leurs PC. Sans passer par un émulateur, ils profiteront de nouvelles fonctionnalités d'anciens hits, comme Centipede ou Asteroids. Car Atari a décidé de remettre au goût du jour certains de ses titres et de les diffuser sur la plate-forme de téléchargement Steam.

Dans les années 70, à une époque où tout restait encore à inventer en matière de jeux vidéo, c'est essentiellement la société Atari qui menait la danse. Ses bornes d'arcade et ses consoles de jeux ont permis l’avènement de Centipede, Asteroids, Warlords, Tempest ou encore Missile Command. Bonne nouvelle : ce sont précisément ces titres qui seront bientôt commercialisés sur Steam, et c'est au studio de développement Code Mystics qu'a été confié ce portage. Car il ne s'agit pas d'émuler les titres de la console d'Atari, mais bel et bien de leur offrir des fonctionnalités inédites. Les titres Atari devraient donc profiter de nouveaux graphismes et seront praticables en mode multijoueur (en ligne ou en local). Ils devraient également être compatibles avec le Steam Controller.

On ignore encore le prix de totalescette compilation et la liste exacte des jeux qui seront disponibles. On sait en revanche qu'Atari Vault devrait accueillir 100 jeux au total et que la compilation sera présentée du 29 au 31 janvier prochain au Pax South de San Antonio. Elle sera commercialisée sur Steam "au printemps prochain". Une initiative qui n'est pas sans rappeler celle de Microsoft et d'Atari de 2012, et qui a permis de rejouer à certains vieux jeux directement depuis le navigateur. Les jeux en question, parmi lesquels on retrouve Centipede et Missile Command, sont toujours accessibles depuis cette page : https://atari.com/arcade.

>> A lire aussi  : les 20 meilleurs jeux des années 80

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire