Le bug de l'an 2000 revient hanter les morts

On le croyait mort et enterré depuis des années, mais voilà qu'il ressurgit sans crier gare : le bug de l'an 2000 vient d'occasionner l'envoi de plus de 14.000 lettres à des hommes nés à la fin des années 1800 aux États-Unis.

L'agence du Selective Service System a en effet récemment envoyé par erreur 14.250 courriers à des habitants de Pennsylvanie. Les lettres en question leur demandaient de s'enregistrer afin d'effectuer leur service militaire, et qu'un manquement à cette inscription était passible d'une amende et d'un emprisonnement. Sauf que... les hommes en question sont tous nés entre 1893 et 1897. Le bug est en effet dû à un mauvais transfert de données de près de 400.000 enregistrements : les hommes nés entre 1993 et 1997 ont été mélangés avec ceux nés un siècle plus tôt. En fait, seuls les deux derniers chiffres ont été conservés au moment du transfert.

Chuck Huey, âgé de 73 ans, dit avoir reçu un avis adressé à son défunt grand-père, Bert Huey, un vétéran de la 1re Guerre mondiale, né en 1894 et mort en 1995. Chuck Huey a tenté de contacter le Selective Service System, mais n'est pas parvenu à joindre le moindre employé. En réalité, le problème a été découvert lorsque certaines lettres sont revenues à l'expéditeur. L'homme le plus vieux du monde (Misao Okawa) étant né en 1898, on peut raisonnablement penser que, de toute façon, la totalité des courriers envoyés n'a pas trouvé son réel destinateur.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire