30 000 spams signalés au 33 700

Le 33 700 continue de cartonnerLa Fédération Française des Télécoms (FFT) lançait donc officiellement ce samedi, avec le soutien du gouvernement et le concours du site Signal Spam, le numéro court 33 700, qui se destine à accueillir les signalements de spam par SMS.

Si ce lancement est officiel depuis samedi, le numéro est en revanche en place depuis le 21 octobre dernier, et aurait donc déjà une base de près de 30 000 spams signalés lors de son lancement le 15 novembre.

Sus au spam par SMS !

À peine lancé, le 33 700 est déjà un énorme succès. Un porte-parole de la FFT indiquait à l’AFP ce samedi que le numéro « avait déjà reçu 28 500 signalements ». Ce même porte-parole avait par ailleurs déjà annoncé en début de semaine dernière que le numéro court, bien avant son lancement, avait déjà reçu près de 10 000 signalements de la part d’utilisateurs de téléphones portables (voir Spam SMS : le 33 700 est déjà un succès). C’est donc depuis samedi que les premiers signalements ont commencé à être traités. Pour l’instant, la plateforme va se charger de prévenir les opérateurs, qui vont alors devoir sanctionner les sociétés à l’origine de ces spams, voire fermer les numéros en question.

Avec près de 30 000 SMS transférés au numéro court, l’opération semble donc bien partie pour se montrer efficace. L’UFC-Que Choisir rappelle toutefois que le spam par SMS reste une pratique marginale, notamment si on la compare à son équivalent mail. En effet, en France, ils ne seraient “que” quelques centaines de milliers, contre 20 milliards de SMS échangés par an.