Pas de 3G pour Free, l'ARCEP a tranché

Logo Free L’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) a donné son avis définitif ce mardi 10 octobre. Et la décision est cinglante pour Free qui voit filer une licence 3G, la dernière disponible, qui lui était promise. Le dossier d’Iliad, maison mère du fournisseur d’accès à Internet, a purement et simplement été rejeté.

Garanties financières insuffisantes

L’ARCEP, dans son communiqué de presse, explique que Free ne remplissait pas les garanties suffisantes, financières notamment, en vue de l’attribution d’une telle licence.

Gouvernement vend licence 3G

IliadC’est plus précisément la capacité de Free Mobile, à s’acquitter de la redevance annuelle de plus de 619 millions d’euros, qui a été mise en doute par l’Autorité.

Free ne sera donc pas le quatrième détenteur d’une licence 3G en France au grand dam d’Iliad qui espérait ainsi diversifier son activité.

L’analyse : L’échec est cuisant pour Free. Non seulement en termes de téléphonie, dans laquelle Iliad n’avait finalement pas grand-chose à perdre, mais aussi et surtout au niveau de son offre Internet. D’une part parce qu’il ne fait aucun doute que le fournisseur aurait associé la 3G à son offre ADSL mais aussi parce que le dossier 3G a mobilisé beaucoup de forces vives. Autant de main d’œuvre qui n’a pas pu s’atteler au dossier fibre optique, autre dossier majeur sur lequel Free semble céder du terrain.