Les 4 Fantastiques (2015) : la Geek Critique

Le pitch : le jeune Red Richards (ou Reed dans la version originale) met au point une machine qui lui permet de se téléporter. C'est du moins ce qu'il pense, car en réalité, son invention offre la possibilité de se déplacer dans une autre dimension. Bonne nouvelle : sa fameuse machine lui vaut d'être recruté par une équipe de scientifiques. Tout se passe magnifiquement bien, Red s'amuse comme un fou avec tous ses jouets high-tech, jusqu'au jour où lui et son équipe se retrouvent dans la dimension en question...

5 raisons (ou pas) de craquer pour Les 4 Fantastiques

Après deux films pas vraiment réussis en 2005 et 2007, les 4 Fantastiques reviennent sur grand  écran. Il ne s'agit pas d'une suite, mais bien d'un reboot. Donc, on reprend tout et on recommence : on change les acteurs (Miles Teller, Kate Mara, Michale B. Jordan et Jamie Bell sont les nouveaux 4 Fantastiques), on modifie totalement l'histoire des comics, et on voit si la sauce prend. Il n'y a pas de raison que ça ne marche pas, puisque tous les autres films adaptés de l'univers Marvel cartonnent au cinéma. C'est ce que se sont dit les producteurs de ce film, très probablement. Sauf que...

1 - Oui, parce que l'histoire des comics est totalement revisitée

L'histoire des 4 Fantastiques, on la connaît par cœur et il n'est même pas besoin d'être un fan de comics pour s'en souvenir. Un petit groupe de quatre individus voyage dans l'espace et acquiert d'étranges pouvoirs grâce aux « rayons cosmiques » qui traversent son vaisseau. Voilà peut-être la seule bonne idée du film : plutôt que de nous ressasser cette sempiternelle histoire, les scénaristes ont décidé de faire table rase du passé et d'attribuer aux personnages de nouvelles origines. Ici, il n'est plus question de voyage spatial, mais de déplacement d'une dimension à une autre. Au passage, l'un des membres de l'équipe ne fait pas partie de l'expédition. Quant à Victor Von Doom (le Docteur Fatalis dans la version française), il n'a pas été défiguré par une étrange machine de sa conception. Non non, c'est d'une autre manière qu'il deviendra l'ennemi juré des 4 Fantastiques. Bref, même si les 4 Fantastiques au cinéma possèdent toujours les mêmes pouvoirs que leurs homologues dessinés, il y a beaucoup de changements, et ça fait du bien, ça apporte un peu de fraîcheur à une formule que l'on croyait éculée.

2 - Non, parce qu'on s'ennuie du début à la fin

Alors que le film est finalement assez court puisqu'il ne dure que 1h46 (on est habitué aux films de plus de deux heures quand il s'agit de super-héros), il faut bien l'avouer : on s'ennuie ferme. Rien ne se passe durant la première heure, l'équipe scientifique de Red Richards s'amusant avec sa découverte de voyage interdimensionnel. C'est interminable, ça n'apporte rien, on voudrait vite passer au moment où les 4 Fantastiques acquièrent leurs pouvoirs et deviennent des super-héros, où La Chose s'interroge sur sa condition, où les personnages affrontent une menace vraiment menaçante... ! Mais rien n'arrive. En fait, tout se déroule durant les dix dernières minutes du film, tout le reste n'étant que babillage et cousu de fil blanc. Et ne vous attendez pas non plus à une révélation extraordinaire lors d'une éventuelle scène cachée, comme c'est la coutume dans les films de super-héros : il n'y en a tout simplement pas.

3 - Non, parce que les personnages sont totalement inexistants

Les 4 Fantastiques, c'est une véritable institution chez Marvel. Fondée il y a plus de 60 ans, cette équipe de super-héros est en fait la première et la plus populaire de l'âge d'argent des comics, avant les Avengers et les X-Men. Si les premiers épisodes étaient surtout prétextes à des combats contre Fatalis ou l'homme taupe, l'équipe a rapidement gagné en épaisseur. Red Richards fait bien souvent face à ses démons (il est loin d'être blanc comme neige), La Chose est tiraillé par son état, Sue Storm semble parfois sur le point de mettre fin à son mariage, etc. Rien de tout ça ne transparaît dans le film : les protagonistes sont creux au possible et les clichés sont au rendez-vous. Le pire, c'est que l'on se fiche totalement de leur devenir tant ils sont insipides.

4 - Non, parce que les effets spéciaux sont assez mauvais

Soyons honnêtes : la carapace de brique de La Chose est plutôt de bonne facture, tout comme la capacité d'étirement de Mr Fantastique. Pour le reste, le niveau des effets spéciaux est assez risible pour un film de 2015. Les moments où Sue Storm se déplace dans son champ de force (sa bulle) sont filmés de loin, de très loin, histoire que personne ne s'aperçoive du manque flagrant de moyens technologiques du film. La scène finale, dans laquelle le vilain de l'histoire est censé menacer la Terre tout entière, n'a absolument rien de crédible ni d'apocalyptique. On n'y croit pas une seconde, à moins que le film ait été monté sur un vieux PC des années 90. Bref, les effets spéciaux ont vingt ans de retard, ou pas loin.

5 - Non, parce qu'au final, on regrette presque les films des années 2000

Si les deux films sortis respectivement en 2005 et 2007 n'étaient pas spécialement bons, ils se révèlent finalement bien meilleurs que le cru de 2015. Au moins, ils ne se prenaient pas au sérieux, les scènes d'action étaient au rendez-vous et dès le départ, les piques entre La Chose et La Torche fusaient. En conséquence, même s'ils n'étaient pas des chefs d’œuvre, on passait un moment sympathique à côté de ce que réserve le reboot. Et même les effets spéciaux, et notamment ceux du Surfeur d'Argent, étaient plus intéressants, c'est dire ! Le film de 2015 a pour sous-titre « une nouvelle ère commence ». On souhaite que cette nouvelle ère s'arrête là, et que ce reboot ne donne jamais lieu à une suite. Jamais, jamais, jamais.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire