Haro sur la contrefaçon : 4500 sites Internet fermés

C'est une opération d'une ampleur rarement vue sur le Web qui vient d'avoir lieu : plus de 4500 noms de domaine viennent de se faire supprimer pour vente de produits contrefaits.

Intitulée In Our Sites (IOS) VII, l'opération a consisté à saisir les noms de domaine à l'échelle mondiale de plus 4500 noms de domaines qui vendaient des contrefaçons. Les sites incriminés commercialisaient entre autres des articles de luxe, des vêtements de sport, des pièces de rechange, de l'électronique ou des produits pharmaceutiques. Les autorités de 27 pays, dont la France, les associations de lutte contre la contrefaçon et les représentants des marques ont participé à cette action. L'opération a été coordonnée par Interpol, l'Intellectual Property Crime Coordinated Coalition (IPC³) d'Europol, l'ICE (Immigration and Customs Enforcement) et l'US National Intellectual Property Rights Coordination Center.

En comparaison, l'opération IOS VI qui avait eu lieu l'an passé n'avait permis la fermeture que de 999 noms de domaine. Bien entendu, cette opération, malgré son ampleur, n'empêchera pas d'autres sites de contrefaçon de se lancer sur le Web. Mais elle permet, selon le directeur d'Europol, de démontrer l'efficacité entre les diverses autorités internationales, les forces de l'ordre et les marques elles-mêmes. Dans le même temps, Europol annonce une campagne de sensibilisation auprès du grand public : baptisée Don't F***(ake) Up!, celle-ci a pour objectif de mettre en avant les risques encourus par les consommateurs quand ils achètent des produits contrefaits sur le Web.

Europol lance sa campagne anti-contrefaçon.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire