La 4G empiète (et brouille) la TNT

Les craintes des spécialistes s’avéraient donc fondées. En 2011, lorsqu’il a été question d’attribuer les fréquences 800 MHz aux opérateurs téléphoniques pour une utilisation de la 4G, nombreuses étaient les interrogations et inquiétudes autour de la — forte — proximité avec celles allouées à la Télévision Numérique Terrestre (790 MHz). La principale conséquence réside dans des interférences, mais le gouvernement n’avait à l’époque estimé qu’à 2% le nombre de foyers pouvant être touché.

Mais à en croire un article publié ce weekend dans le Journal du dimanche, ce nombre pourrait être bien plus élevé. Pas loin de 1500 immeubles seraient aujourd’hui privés de TNT à cause des antennes 4G, qui interfère fortement le signal. Et c’est la ville de St Étienne qui semble la plus touchée, avec « 470 brouillages pour seulement 70 antennes 4G » rapporte le journal.

Des solutions payantes

Dans ce genre de situation, la solution se trouve entre les mains des opérateurs. C’est en effet à eux de faire le nécessaire afin de mettre un terme au brouillage, une opération qui reste bien entendu à leurs charges. Et c’est là que le problème commence à être encore plus épineux : chaque intervention couterait une centaine d'euros.

Les rapports entre les opérateurs téléphonique et la TNT pourraient même ne pas aller en s’arrangeant. Dernièrement, le gouvernement évoquait la possibilité de finalement vendre les fréquences 700 MHz aux opérateurs, alors qu’elles étaient initialement destinées à la TNT.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Florian Richard
    Ma TNT est brouillé au moins la moitié du temps en général, j'ose même pas imaginer si en plus de ça il y avait des antennes 4G par chez moi...
    0