Orange augmentera bien le prix de sa 4G en 2014

À l’occasion d’une interview avec nos confrères de 01Net, Stéphane Richard s’est exprimé sur l’avenir de la 4G chez l’opérateur. Grâce à un déploiement rapide, l’opérateur assure atteindre 50 % de la population couverte d’ici la fin 2013. Cette amélioration de la qualité de son réseau le conforte dans son plan initial : augmenter les tarifs à partir du premier janvier 2014. Alors qu’il était question de 10 euros initialement, il semblerait que ce chiffre soit revu à la baisse, pour laisser placer à une « petite augmentation » selon les mots du PDG.

Pour l’heure, l’option 4G ne coute qu’un euro par mois aux clients de l’opérateur, pour toute la durée de leurs contrats et par conséquent, sans augmentation au premier janvier. Passé ce délai, il sera donc trop tard pour les nouveaux clients de prétendre à cette réduction. Pour autant, l’augmentation des tarifs ne s’accompagnera d’aucune prestation supplémentaire. Le Fair Use ne sera pas plus important par exemple, Stéphane Richard considérant les 5 Go proposés avec certains forfaits « bien généreux ». Et ce ne sont pas les 20 Go proposés par Free Mobile qui le feront changer d’avis.

« Ce n’est pas demain que Free va nous rattraper en couverture 4G »

Le PDG d’Orange s’est largement exprimé sur le cas de Free Mobile et de réseau 4G composé pour l'heure de seulement 800 antennes. Il rappelle que son concurrent ne dispose pas des fréquences 800 Mhz, celles dites « en or » et qui sont les plus à même de rentrer dans les immeubles, entre autres qualité. Pour autant, Free pourrait exiger, de par les conditions d’allocation des fréquences, un contrat d’itinérance avec SFR et Bouygues. Mais même dans ces conditions, il considère que son concurrent ne pourra pas en disposer sur « tout le territoire ».

Et visiblement, Xavier Niel ne pourra pas compter sur Orange non plus pour offrir à ses clients un réseau plus solide le temps de développer ses propres infrastructures. L’itinérance qui a actuellement lieu sur la 3G ne concerne pas la 4G et Stéphane Richard rappelle qu’Orange n’est « pas obligés de négocier avec Free et (ils) ne le feront pas ». Pour résumer, le président du groupe se veut confiant : « ce n’est pas demain que Free va nous rattraper en couverture 4G ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire