Les États-Unis veulent la 5G avant tout le monde

La Federal Communications Commission (FCC), organisme américain de régulation des télécommunications, doit évaluer ce jeudi une proposition visant à commencer la mise en place d’un réseau mobile 5G aux États-Unis. Cette proposition émane du président de la FCC, Tom Wheeler, qui souhaite que « les USA soient le premier pays au monde à s’ouvrir au réseau 5G et à ses applications ». 

Le principal problème pour la FCC, pour l’instant, reste que les standards censés définir la 5G ne sont toujours pas officiels, et Tom Wheeler n’entend pas les définir lui-même. L’idée sera en revanche d’ouvrir de nouvelles bandes de fréquences, qui permettront de préparer le terrain pour cette nouvelle norme. « Contrairement à d’autres pays, nous ne pensons pas que nous devrions passer les deux prochaines années à définir ce que la 5G devrait être, comment elle devrait fonctionner, et comment allouer les bandes de fréquences », explique Tom Wheeler. « Au lieu de ça, nous allons rendre disponible une large bande de fréquences et nous reposer sur le secteur privé pour produire les standards techniques les plus adaptés à l’usage de ces bandes de fréquence ».

Ainsi, si la FCC affirme qu’elle ne souhaite pas définir la 5G, elle compte donc laisser ce soin aux entreprises privées américaines. Il faudra néanmoins que la proposition de Wheeler soit acceptée, ce qui ne sera que le point de départ d’un projet qui devrait nécessiter des travaux importants avant de toucher le grand public.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire