Acadomia dérape sur la vie privée

Selon un rapport confidentiel de la Cnil, le site de soutien scolaire Acadomia aurait fait l’objet d’un avertissement pour fichage systématique de ses utilisateurs et non-respect de la vie privée de ceux-ci. À ajouter à cela, de nombreuses insultes trouvées dans les différentes fiches, décrivant notamment tous les défauts et autres problèmes personnels des enseignants, actuels comme anciens.

Fichage et insultes

Le premier reproche de la Cnil à Acadomia concerne les fiches informatiques, constituées automatiquement pour chaque élève ou enseignant du site, pour lesquelles Acadomia n’a pas demandé d’autorisation à la Cnil. Très complètes, ces fiches comportent des détails précis sur les étudiants et professeurs, ainsi que sur les candidats qui n’ont pas été retenus mais aussi sur les anciens enseignants. Ces fiches sont conservées pour une durée illimitée, ce qui entre en contradiction avec les demandes de la Cnil. En tout, 100 000 élèves ont une fiche sur le site, de même que 52 618 candidats « recrutés », 179 763 candidats « non recrutés » ou encore 131 704 professeurs « démissionnaires ».

Mais c’est au niveau du détail de ces fiches qu’intervient le second grief, plus grave : parmi les détails présents dans chaque fiche, certains vont du non-respect de la vie privée à l’insulte pure et simple. Un père y est traité de « gros con », une mère est taxée de « raciste », un fils devient une « saloperie de gamin ». Les professeurs également sont visés, l’un d’eux aurait été « hospitalisé en urgence pour une tumeur cancéreuse » tandis qu’un autre hérite d’une description de ses odeurs corporelles. L’entourage familial des professeurs est également détaillé dans ces fiches, sans aucun rapport avec l’activité première d’Acadomia.

La Cnil a donc décidé de donner un avertissement au site Acadomia, une sanction qui n’est prise que 5 à 10 fois par an pour près de 150 contrôles selon l’organisme. Mais Alex Türk, sénateur et président de la Cnil, a fait savoir qu’il irait plus loin en portant l’affaire devant le parquet de Paris.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • Sundevil
    Ca va loin la quand même, en plus que font ils de ces informations ?
    1
  • shinea
    J'espère que toute cette base sera purement et simplement purgée, en plus d'une lourde sanction pour "Acadomia". C'est vraiment inadmissible ce genre d'affaires.
    5
  • fr78
    Citation:
    La Cnil a donc décidé de donner un avertissement au site Acadomia, une sanction qui n’est prise que 5 à 10 fois par an...

    OK mais dans les faits ? Est-ce que ça va les obliger à effacer leur base de données et toutes les sauvegardes ?
    1