Flash pour mobiles : Adobe arrête le développement

Coup de tonnerre dans le secteur des logiciels. Adobe s’apprête à recentrer ses activités et surprend son monde en annonçant la fin du développement de Flash pour les navigateurs des systèmes d’exploitation mobiles. Le site ZDNet s’est procuré des informations à l’origine destinées aux éditeurs, indiquant l’arrêt de Flash Player pour mobiles. Un repositionnement vers le développement d’applications natives incluant Adobe Air, comme c’est déjà le cas de plusieurs applications sur iOS notamment.

Support Android et PlayBook maintenu


« Nos futurs travaux avec Flash sur les appareils mobiles seront orientés vers le développement d'applications natives packagées avec Adobe AIR pour les principales boutiques d’applications. Nous n'adapterons plus le Flash Player aux nouveaux navigateurs des appareils mobiles, ni aux nouvelles versions d'OS ou certaines configurations de périphériques. (...) Nous allons continuer à supporter les actuelles configurations Android et PlayBook avec des mises à jour de sécurité ou sur des bugs critiques », cite ZDNet.

Le HTML 5 en ligne de mire


Parallèlement, Adobe affirme vouloir appuyer le développement de technologies autour du HTML 5, via Dreamweaver et Edge. Sur PC en revanche, l’éditeur veut accentuer sa présence sur le web, notamment à travers du contenu vidéo et ludique. Logiquement, ce nouvel axe stratégique se traduit par des licenciements : 7 % des effectifs sont concernés, soit près de 750 postes majoritairement aux États-Unis et en Europe.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • shellorcah
    Steeve Jobs a gagné !
    0
  • micaub
    shellorcahSteeve Jobs a gagné !

    [troll]Eh ouais, même mort, il continuera à nous faire ch****...[/troll] :D
    0
  • Rorothermidor
    Bonjour,
    Je constate qu'après avoir livré une guerre sans merci à Apple qui refusait d'implémenter Flash sur ses iDevices, Adobe suit la même logique qui consiste à s'adapter au HTML5 qui se développe de plus en plus couramment...
    Ce qui veut clairement dire qu'Adobe part avec son train de retard sur le développement web en prenant cette décision d'utiliser le HTML 5 seulement à partir de maintenant.
    0