ARES, une navette ultra-rapide pour découvrir Mars

Depuis les premiers pas sur la Lune, la NASA a longtemps fait des recherches pour rééditer l’exploit sur Mars cette fois. Spirit et Opportunity, les véhicules envoyés sur la planète rouge n’ont apparemment pas apporté à l’agence américaine les réponses à leurs questions. C'est pourquoi la NASA a imaginé le projet ARES.

ARES (Aerial Regional-Scale Environmental Surveyor) est une navette qui pourra enfin explorer toute l’étendue de notre planète voisine. ARES est également une référence au dieu grec Arès, appelé Mars par les Romains. L’engin pourra planer à 1,6 km au dessus de la surface martienne à une vitesse de 724 km/h. Grâce à ARES, on pourra découvrir des horizons encore non explorés de la planète rouge, étudier son atmosphère et son magnétisme, rechercher des traces d’eaux… Une idée qui fait rêver mais qui se heurte tout de suite à une réalité décourageante. En effet le budget décennal de la NASA qui a été ramené de 108 milliards de dollars à 78 milliards environ est insuffisant pour répondre aux objectifs du programme, ce qui ne permet pas d'aller sur Mars. Non seulement le coût est trop élevé mais l’opération est également risquée.

L’analyse de l’avancement du projet a donné comme conclusion qu’ARES ne serait pas prêt avant 2018 et les éventuelles missions martiennes ne seraient pas envisageables avant les années 2040.