Alcatel-Lucent fait appel contre Microsoft

Alcatel-Lucent Dans l’affaire qui oppose Alcatel-Lucent à Microsoft, concernant la violation d’un brevet, le premier devrait faire appel de la décision de justice qui évite au second le versement d’une indémnisation de 1,5 milliard $.

Alcatel-Lucent débouté

En février dernier le géant américain avait été reconnu coupable, à l’unanimité, d’avoir utilisé volontairement dans son lecteur Windows Media Player une technologie de décodage sous licence. Microsoft avait fait appel de ce jugement et un juge du tribunal pénal de Californie a donné raison, lundi 6 août, à la société américaine.

Cette affaire fait partie d’une série de plaintes déposées par Alcatel Lucent. Toutes concernent la violation de brevets, plusieurs d’entre elles mettant en cause Microsoft.

L’analyse : Microsoft ne pouvait espérer meilleure issue de crise que cet appel. La décision du tribunal californien, qualifiée de « surprenante » par un porte-parole d’Alcatel-Lucent à de quoi faire grincer des dents la société française qui venait de remporter un premier duel difficile sur le sol américain.