Alertes Enlèvements sur Internet

Le 1er juin prochain, le Web français servira la lutte contre les enlèvements d’enfants. La diffusion des signalements jusqu’alors réservée principalement à la radio et la télévision arrive sur la Toile.

Des partenaires actifs

Plusieurs groupes Internet ont déjà décidé de se serrer les coudes en s’associant à la Fondation Casques Rouges de Nicoles Guedj, ancienne ministre, sur son opération « Alertes Enlèvements. » À ce titre, on trouve Orange, Free, Google, Microsoft, Yahoo!, Dailymotion, SFR, BlogSpirit, l’Association des Services Internet Communautaires (Asic) et Silicon Sentier.

Un affichage pendant 24 heures

Sur le Web, cela se transcrira par l’affichage de bannières ainsi que de vidéos sur les sites des différents acteurs de ce mouvement. Ces moyens de diffusion seront en place durant les 24 heures suivant le signalement de la disparition. Par la suite, photos et vidéos seront enlevées des sites participants à l’opération. Avec  un tel média, « Alertes Enlèvements » à l’occasion de toucher près de 90% des internautes français selon les chiffres des acteurs de l’opération. Enfin, toujours pour agir au plus vite, les opérateurs mobiles réfléchissent à un système d’envoi de masse de SMS à destination des clients qui souhaiteraient être informés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Dommage de voir que cela ne touchera pas certaines personnes privées d'internet grâce à HADOPI
    1
  • cyrano
    Pas grâce, ils auront TF1...
    -1
  • Nordlaser
    Et dire que j'ai peut-être vue cette fille qui a disparu, mais on m'a bloqué l'accès à internet depuis HADOPI. Mais s'ils repassent l'annonce dans un an, alors peut-être qu'il y aura encore de l'espoir...
    0