Alice essaie la fibre optique

AliceMalgré ses médiocres récents résultats, Telecom Italia, propriétaire d’Alice, ne désarme pas et compte bien se lancer dans la course au très haut débit. Quelque peu en retard sur ses principaux concurrents qui ont déjà présenté leurs projets, le fournisseur d’accès internet a annoncé au journal Les Echos ses intentions en la matière.

Le projet semble d’ailleurs plus avancé qu’on aurait pu le craindre, puisque Telecom Italia, par le truchement de Danial Fava son directeur Business et Qualité, a annoncé qu’il se préparait à un test grandeur nature.

Paris, ville lumière et du très haut débit

L’opérateur a choisi ses prestataires et le lieu de son test. Ce sera Paris et plus précisément dans les 8ème et 10ème arrondissements. Le FAI compte ainsi raccorder de fibre optique (technologie FTTH) 500 bâtiments pour toucher 2000 à 3000 clients. Le tout pour la modique somme de « quelques petits millions d’euros ». Cette expérience n’est pas que technique pour Alice. Ses finances étant dans le rouge, l’opérateur ne prend pas ce nouvel investissement à la légère. C’est également un test commercial qui décidera si il peut trouver, sur le marché de la fibre optique, un nouveau souffle. Rappelons que le FAI a encaissé une perte opérationnelle nette de 103 millions d’euros à la fin juin 2007.

L’analyse : Difficile de prévoir ce que sera le marché de la fibre optique à moyen terme. C’est peut-être pour Alice le coup de la dernière chance. Le choix de la fibre optique est d’ailleurs assez étonnant de la part de Telecom Italia qui ne s’est lancé dans cette technologie que très timidement en Italie, en ne choisissant de raccorder que 70 000 immeubles à Milan, via la technologie FTTB.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire