Le chewing-gum goût fraise, puis chocolat, puis menthe, puis...

Imaginez-vous mâchant un chewing-gum parfumé à la fraise qui au bout de quelques minutes a un goût de pomme, suivi par une saveur de raisin. Cela vous semble impossible ? Figurez-vous que la technologie pourrait bien nous offrir une gomme aux saveurs multiples.

À Norwich, en Angleterre, des scientifiques de l’Institute of Food Research ont examiné le sujet au microscope afin de trouver la formule idéale. Contre toute attente, la conception de ce chewing-gum n’a rien de sorcier. En effet, il s’agit de la même technique que celle utilisée pour la confection des gélules médicales : la couche externe est conçue spécialement pour être dissoute au contact d’un liquide et ainsi libérer son contenu. Le suc digestif pour les gélules, la salive pour le chewing-gum. C’est le principe repris par Tony Dinsmore, un professeur de physiques de l’Université du Massachussetts pour fabriquer la fameuse gomme multi-saveur.  Elle est constituée de plusieurs couches de microcapsules qui seront une à une dissoutes dans la bouche, offrant un parfum différent à chaque fois.

Apparemment inspiré par Willy Wonka, la science semble avoir découvert la botte secrète de ce personnage farfelu de « Charlie et la chocolaterie ». Reste à savoir si ce chewing-gum sortira du labo un jour.