L'Alsace a son .alsace

La région Alsace a désormais sa propre extension de nom de domaine en .alsace. Son Conseil régional a annoncé hier que sa candidature avait été acceptée par l’Icann, société en charge de l’attribution des noms de domaine.

Plus de 300 personnes ou entreprises ont déjà pré-réservé leurs noms de domaine en .alsace. Elles ne pourront en prendre livraison qu’à partir du dernier trimestre 2014, deux étapes restant encore à compléter pour la mise en place de cette extension.

Tout d’abord, la région va devoir établir un contrat avec l’Icann qui ne sera signé qu’en juillet prochain, « en raison du nombre de candidats à une extension de premier niveau (près de 2000) et des capacités de l’Icann à négocier, valider et signer un tel nombre de contrats. » La deuxième et dernière étape mettra en place des périodes de test dont l’accès sera réservé aux institutions, entreprises et associations.

D’après le conseil régional, le .alsace devrait être adopté par 5000 sites dans un premier temps, l’objectif étant d’atteindre 12 000 noms de domaine avec cette extension.

Le .alsace fait partie d’une fournée traitée par l’Icann. À côté de lui, on trouve les .nyc (New York) et .london (Londres). Depuis l’an dernier, l’Icann permet ainsi de déposer des candidatures pour la création d’extensions. 2000 dossiers ont été enregistrés depuis 2012. Si les frais engendrés par de telles demandes sont élevés, ils ne font pas peur à certaines sociétés. Ainsi, Google a ouvert des demandes pour les .android, .gle, .gmail, .google, .nexus, .lol, .docs, .store, .you, .chrome, .car, .kid, .search, .moto, .shop, .corp, .dad, .mom, .baby, .eat, .earth, .plus, .tube, .pet, .blog, .live, .fun, ou encore le .meme. Les extensions qui ont le plus de chance de passer sont celles qui sont demandées par plusieurs dossiers.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire