Angry Birds : une fausse version infecte 80 000 machines

Le succès d’Angry Birds et de ses dérivés ne manque pas d’attirer des personnes mal intentionnées. Depuis quelques jours circule sur le Chrome Web Store, la boutique d’applications de Google Chrome, une application nommée « Angry Birds Bad Piggies » en référence au dernier jeu de Rovio. Sauf que cette application n’est pas éditée par Rovio, mais un certain « Playook » et qu’elle se montre beaucoup plus intrusive.


L’éditeur spécialisé en sécurité Barracuda Network indique que Playook tente en effet d’accéder aux informations de navigation de l’internaute au moment où il tente de jouer à un de ses jeux. Un logiciel intrusif est alors installé, et a pour effet de remplacer les publicités présentes sur les pages Web par d’autres contrôlées par Playook. Barracuda Network estime que plus de 80 000 personnes ont déjà été infectées par le logiciel de Playook, en se basant sur les statistiques du Chrome Web Store.


Ce n’est pas la première fois que Playook tente d’attirer les joueurs de cette manière : son site présente plusieurs jeux sous les licences Mario ou Street Fighter, a priori sans l’accord des éditeurs originaux de ces jeux. Du côté de Rovio, c’est bien simple : l’éditeur ne diffuse pas de jeu sur le Chrome Web Store, si ce n’est une version HTML5 du tout premier Angry Birds. Toutes les autres versions du jeu qu’on pourrait trouver sur le service ne proviennent donc a priori pas de l’éditeur original. Pour le reste, Rovio diffuse des versions téléchargeables pour PC et Mac de ses jeux. Notons qu'à la rédaction de cet article, plusieurs jeux Playook semblent avoir été retirés du Chrome Web Store.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire