iPad : un jour, un usage - Épisode 8 : applications, digestion difficile

iPad : un jour, un usage - Épisode 8 : les applications

Pierre :

Utilisateur intensif des produits Apple (MacBook Pro 17", iPhone 3GS, Time Capsule et autres), Pierre possède un iPad WiFi + 3G de 32 Go à 699 €. Autre donnée importante, il est abonné à MobileMe.

Les applications et l'iPad, c'est tout un programme : Apple annonce que les applications iPhone sont compatibles, certes, mais elles sont soit en taille « réelle » (et donc complètement perdue au milieu du grand écran de l'iPad) soit agrandies avec une qualité qui laisse fortement à désirer (un point qui changera avec les applications destinées à l'iPhone 4). Qui plus est, l'ergonomie change entre un écran de 3,5 pouces et un de 9,7 pouces et certaines applications deviennent inutilisables sur l'iPad.

Après, il y a les applications destinées à l'iPad et deux possibilités existent : soit le développeur propose une application universelle, utilisable sur iPhone et iPad en définition native, soit il crée une application « HD » ou « XL » spécifiquement pour l'iPad. Le premier cas est rare — ce qui est dommage — et les développeurs profitent surtout de l'iPad pour augmenter les prix : il n'est pas rare de trouver une version « XL » d'un programme au double du prix de la version classique (pour iPhone), alors que les fonctionnalités restent identiques (en dehors de la qualité de l'affichage). Au final, les applications iPad se font rares (environ 10 000 sur 200 000 applications chez Apple) et il faudra donc (a priori) attendre quelques mois avant de vraiment trouver son bonheur. Dommage.

Isabelle :

L'iPad est le premier objet Apple d'Isabelle, qui utilise un PC et un téléphone Nokia au quotidien. Pour ce test, Isabelle est dotée du modèle 64 Go WiFi + 3G (799 €).

Si l’on est tenté d’essayer toutes les applications gratuites, quitte à les supprimer par la suite, en revanche pour ce qui concerne les payantes, il n’existe pas (ou quasiment jamais) de version d’évaluation. Il faut donc payer avant de s’engager. Et l’argent est bien un problème sensible dans l’univers Apple.

Au moment de la mise en route de l’iPad, j’ai dû créer un compte iTunes carte bancaire à la main. Il existe un moyen de contourner le problème mais Apple fait tout pour que vous n’en ayez pas connaissance. Décidée à jouer les consommatrices de base, j’accepte de donner mon numéro de carte bancaire et, par la même occasion, je saisie le numéro de ma carte prépayée.

Mais la facture de mon premier achat, effectué un mardi, ne parviendra que le vendredi dans ma boîte mail. Et je constate à cette occasion que c’est, non pas ma carte prépayée qui a été débitée, mais mon compte bancaire. Car sans PC impossible de vérifier l’historique de ses derniers achats. Dommage, cela éviterait sans doute d'exacerber cette sensation désagréable que pour intégrer le monde merveilleux de l’iPad, il vaut mieux être prêt à payer !

Johann :

Johann fait partie des "nouveaux utilisateurs" Apple ayant découvert l'univers de la marque à la pomme avec l'iPhone. Détenteur d'un PC, il dispose d'un iPad 16 Go WiFi (499 €).

Pas de surprise dans la gestion des applications pour ma part. La possibilité d’ajouter plus de 4 applications dans le dock permanent est appréciable, même si j’attends avec impatience l’arrivée de l’iOS4 pour pouvoir classer mes applications dans des dossiers : pour le moment, difficile de s’y retrouver.

En grand radin que je suis, je suis sans cesse à l’affût des applications gratuites sur iPad. Plusieurs sites d’actualités sur la tablette Apple font le point chaque jour sur les passages en gratuit de certaines applications, mais je suis tout de même obligé de scruter le classement Apple dans l’AppStore. Ce que je regrette en revanche, c’est l’absence de notifications lors d’une mise à jour d’une application : il faut obligatoirement repasser par l’AppStore pour savoir qu’une nouvelle version existe.

Déjà parus :

iPad : un jour, un usage - Épisode 1 : le surf avec Safari

iPad : un jour, un usage - Épisode 2 : le mail déçoit

iPad : un jour, un usage - Épisode 3 : photo, payer pour apprécier

iPad : un jour, un usage - Épisode 4 : productif, mais pas trop

iPad : un jour, un usage - Épisode 5 : la géolocalisation comme gadget

iPad : un jour, un usage – Épisode 6 : Hors sujet pour le son

iPad : un jour, un usage - Épisode 7 : la vidéo, ça se mérite !

iPad : un jour, un usage - Épisode 8 : applications, digestion difficile

iPad : un jour, un usage - Épisode 9 : fait pour les jeux

À venir :

Épisode 10 : la lecture

Épisode 11 : conclusion