Apple fait volte-face sur l’EPEAT

La semaine dernière, la sphère internet était en effervescence autour de la décision d’Apple de ne plus faire partie de l’EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool). Les utilisateurs sensibles aux efforts écologiques regrettaient la manoeuvre, tandis que d’autres défendaient le constructeur de toute obligation vis à vis de ce label. 


Seulement, l’affaire est allée plus loin que prévu. Par exemple, la ville de San Francisco a décidé de ne plus acheter d’ordinateur de la marque à cause de cette décision. Plus globalement, le gouvernement américain exige que 95% de son parc informatique soit en accord avec la certification. 


Revirement de situation, Apple a alors cédé face à la pression en reconnaissant une erreur dans une lettre ouverte signée Bob Mansfield, vice-président de l'ingénierie. Trente-neuf produits sont donc à nouveau répertoriés dans la base de donnée de l’Electronic Product Environmental Assessment Tool.


Une affaire qui risque de faire parler d’elle longtemps tant il n’est pas dans les habitudes d’Apple de prendre une décision avant de changer d’avis quelques jours plus tard. Bob Mansfield profite de cette lettre ouverte pour rappeler que la marque a toujours été sensible à la question de l’impact environnemental. De son côté, le PDG de l’EPEAT se félicite de la décision d’Apple.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • shooby
    Ah, c'est bien Apple ça !
    0
  • GreenIT
    Apple ne réintègre EPEAT que parce qu'il ne veut pas se couper du marché des administrations américaines et pour éviter un scandale en terme d'image de marque (déjà bien écornée).

    En fait, la ville de San Francisco n'avait pas d'autre choix que de rejeter Apple car elle est contrainte de respecter une circulaire administrative de 2007 qui impose à toutes les agences et autres entités dépendant de l'état d'intégrer EPEAT dans les appels d'offre publics.

    C'est surtout un risque d'image qu'Apple a cherché à éviter en réintégrant EPEAT. Tout en sachant que ses nouveaux modèles ne seront jamais éligibles tant ils sont une aberration en terme d'éco-conception. Comme vous le dites justement dans votre article, c'est par exemple le cas du MacBook Pro Retina Display...
    0