Procès Apple vs HTC : la contre-attaque

Deux semaines après la mise en route d’une action judiciaire d’Apple à son encontre, HTC réagit. Le constructeur justifie notamment son expérience dans le domaine des smartphones. 

« Nous disposons de notre part de brevets »

Alors qu’Apple accuse HTC de violer 20 brevets utilisés pour l’iPhone, l’entreprise taïwanaise réplique et met en avant son expérience bien plus longue sur ce marché que celle d’Apple. HTC justifie ainsi par la voix de Jason Mackenzie, un des patrons de la branche américaine, « avoir construit le premier téléphone sous Windows Mobile en 2002 et le premier smartphone basé sur la reconnaissance de gestes en 2007 ». « Nous disposons de notre part de brevets », ajoute-t-il.

De nombreux observateurs pensent qu’Apple vise avec cette action Google de manière détournée. HTC est l’un des fabricants les plus actifs de téléphones Android. C’est même lui qui construit le Nexus One commercialisé sous la marque Google. Il sera intéressant d’observer si HTC a les reins assez solides pour encaisser un long procès vers lequel on semble se diriger. Avec une capitalisation de 175 milliards d’euros, la firme à la pomme a tout d’un ogre face aux « petits » 6 milliards de HTC.