Apple s'attaque au Samsung Galaxy S3 et au Galaxy Note


Après une victoire écrasante lors de son dernier procès contre Samsung, Apple continue son offensive judiciaire. Cette fois, le coréen est accusé d'avoir violé 4 nouveaux brevets qui touchent, notamment, le Galaxy S3, le Galaxy Note ou encore le Galaxy Nexus.


Rappelons que lors du procès où Samsung a été condamné à verser plus d'un milliard de dollars à Apple, le jury a estimé que 6 des 7 brevets incriminés ont bien été violés.


Cette nouvelle plainte porte sur 4 autres, qui impactent une vingtaine de produits Samsung :


- Galaxy S 3 (Verizon), 
- Galaxy Note, 
- Galaxy S 2 (Skyrocket, Epic 4G Touch, T-Mobile, AT&T),
- Galaxy Nexus, 
- Galaxy Illusion, Captivate Glide, Exhibit II 4G, Stratosphere, Transform Ultra, Admire, Conquer 4G, Dart, 
- Galaxy Player 4.0 et 5.0, 
- Galaxy Note 10.1, 
- Galaxy Tab 7.0 Plus,
- Galaxy Tab 8.9.


Des brevets utilisés dans d'autre procès


Parmi ces brevets, l'un concerne le dispositif de Slide To Unlock, un autre la complétion automatique des mots. Apple Insider note qu'un troisième touche le système de détection de donnée, qui a déjà été utilisé avec succès par Apple contre HTC. Une plainte qui a mené, en décembre dernier, au blocage des ventes des smartphones concernés. Le constructeur taïwanais avait alors mis au point une solution afin de ne plus contrevenir au brevet.


Le dernier, relatif à la recherche universelle, a déjà été mis en cause aux États-Unis contre Samsung et le Galaxy Nexus. Le constructeur coréen avait alors déployé une mise à jour de l'appareil pour éviter le blocage de ses ventes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • Luposlipophobic
    Hier, j'ai mangé une tarte aux pommes. J'ai failli être poursuivi en justice par Apple pour violation de brevets...
    0
  • Paul_paris
    Apple commence a embeter la avec ces procès ! Ils savent rien faire d'autre ?
    1
  • yvesall
    Apple perd sa place de leader dans le monde des smartphones, et au lieu de réorienter le tire pour attirer à nouveau le consommateur, ils préfèrent couler la concurrence qui fait mieux.
    C'est un geste désespéré et totalement méprisable qui malheureusement à eu du crédit par la dernière décision de justice.
    Évidemment qu'il y a des similitudes entre les smartphones Apple et Samsung, mais cette guerre d'ergonomie est aussi justifier qu'un procès entre un fabriquant de tabourets et un fabriquant de chaises.
    Avec les interdictions de ventes qui découlent de ces procès, c'est le consommateur qui se retrouve privé de ses choix.
    1