[MAJ] Apple utilise TPM pour vérouiller l'accés des PC à Mac OS X

Le constructeur et l'éditeur américain n'a pas fini de faire parler de lui.
En effet, la récente annonce de Steve Jobs de passer ses logiciels sur plateforme Intel a fait du bruit dans le monde de l'informatique moderne, et certains attendaient déjà avec impatience l'arrivée d'une version de MacOS compatible avec leurs bon vieux PC bons marchés.

Et bien il n'en est rien.
En effet, le constructeur a livré les premiéres machines de test ainsi que les premiers systémes d'exploitation recemment, et la demi-surprise était là : il était impossible d'installer cette version de MacOS pour Intel sur autre chose que des machines Apple.

Et la protection utilisée est basée sur le principe d'une puce portant le doux nom de TPM (Trusted Platform Module).
Si le DVD contenant le systéme d'exploitation MacOS ne trouve pas la présence de cette puce lorsqu'il analyse le materiel, il refuse alors de s'installer.
Cette puce, fabriquée par l'allemand Infineon Technologies, est utilisée par Apple pour s'assurer qu'un ordinateur à base de processeur x86 est bien un ordinateur Apple, mais on les retrouve dans certains ordinateurs comme Dell, HP, ou IBM/Lenovo.

Ceci n'était qu'une fausse surprise, puisque Phil Schiller, Vice Président d'Apple, a déclaré que "Nous ne permettrons pas d'utiliser Mac OS X ailleurs que sur un Mac".
Nous nous demandions alors comment comptaient-ils faire, nous avons la réponse.

Mais cette puce peut également avoir de multiples utilisation autres que le vérouillage de MacOS sur les plateformes PC.
Cette puce est en intéraction avec le noyau de MacOS.
Ce qui, en plus d'empécher l'installation de l'OS d'Apple sur un PC standard, peut également servir à interdire l'installation de Windows, voire de Linux sur une machine Apple à base de processeur Intel.
Ce n'est pour l'instant pas le cas, puisque n'importe quel systéme compatible PC est installable sur ces machines.
Une seule et méme machine serait donc enfin capable de supporter tous les OS phares du marché.

Elle est également capable d'identifier chaque ordinateur Apple grace à un numéro de série numérique propre à chaque ordinateur.
Les résultats pourraient être par exemple l'utilisation de la gestion des droits numériques (communément appellée DRM) pour limiter la copie d'un fichier numérique sur un autre ordinateur.

La plateforme de téléchargement iTunes, par exemple, pourrait utiliser cette technologie pour le contrôle de téléchargement de fichiers numériques.

Addendun (Lissyx)
Toute cette agitation intervient suite à un leak du DVD destiné aux développeurs, de Mac OS X x86. C'est suite à une tentative de hack sur les binaires distribués, dans le but de faire tourner le système d'Apple sur des machines non Apple, que l'exploitation cette puce a été découverte. Et l'explication semble des plus simplistes, comme nous l'apprends le blog Daring Fireball.

Souvenez vous, la précédente migration m68k -> ppc, déjé effectuée par Apple, engendrant incompatibilité de binaire. Normal, les architectures sont clairement différentes. Et sachant que, même avec la disponibilité de kits de développements bien avant le lancement de l'offre, nombres de binaires ne seraient pas prêts au moment fatidique, Apple a eu recours à une sorte d'émulateur, Rosetta, qui permet d'utiliser les binaires PPC sur l'architecture X86. Or, toujours selon ces personnes qui ont tentées de faire fonctionner la version x86 de Mac OS sur un PC "lambda", c'est Rosetta qui nécessite la présence de cette puce TPM.
Et comme ATSServer (Apple Type Services Server), le serveur de police du système made in Apple, utilisé par Mac OS X en tant que digne descendant de NeXTStep n'est pas encore fini d'être porté sur la future architecture, Rosetta est indispensable.

Quant à savoir l'avenir de la présence de cette puce une fois le portage complètement effectué ...

Source : ZDNet
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
16 commentaires
    Votre commentaire
  • Rennou
    Tu dis que le DVD d'installation regarde s'il y a la puce.
    Est-ce que le système lui-même vérifie aussi ?
    Sinon, il serait possible de l'installer sur un Mac et de trimballer le disque dur jusque dans un PC.
    0
  • gameplayer
    Microsoft en a rêvé, Apple l'a fait...

    Si je me souvient bien, Microsoft voulait mettre en place un système de ce genre pour Windows Vista (du temps où il s'apellait encore Longhorn...) mais avait abandonné.
    0
  • xahendir
    C'est vrai que c'est pas bête ton idée Rennou. Mais en même temps, ça paraît tellement simple que je ne pense pas que ce soit possible.
    0