iPhone, Android : ce que les apps savent de vous

Le Wall Street Journal vient de publier sur son site un outil interactif qui permet de décrypter l’utilisation des données personnelles par les 100 applications mobiles les plus populaires. Quelles sont les informations récupérées par Angry Birds, Facebook et autres Instagram ? Quels éditeurs les communiquent à des sociétés tierces ?


Le résultat est tout d’abord bluffant techniquement, mais ce sont surtout les réponses apportées qui marquent. De très nombreuses applications enregistrent les données de géolocalisation de l’utilisateur, sans que cela ne soit nécessaire pour leur bon fonctionnement. Ce n’est pas tout : les contacts contenus dans l’iPhone sont également exploités, ainsi que l’âge et le sexe de l’utilisateur.

Angry Birds et Foursquare bonnets d’âne


Ainsi, Angry Birds transmet le carnet d’adresses à des sociétés tiers, ainsi que la localisation et le numéro d’identifiant de l’iPhone. Android n’est pas en reste non plus, l’outil fonctionnant pour les deux OS les plus utilisés au monde. Foursquare pour sa part récolte nom d’utilisateur, numéro de téléphone, âge, sexe et encore une fois la géolocalisation.


Au final, seules 4 applications ne récupèrent aucune information : Bump, Flashlight (John Haney Software), iLoveBeer : Zythology et PerfectPhoto. Un constat déconcertant mais pas réellement surprenant : la publicité seule ne permet pas à un éditeur de tirer des bénéfices d’une application.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • BonjourBoloss@1336122106@guest
    J'ai voulu éviter un vélo... et j'ai pris une bite.

    www.bonjourboloss.fr
    0
  • shooby
    Le pire est que cela ne me surprend même pas (/plus ?!?)
    0