Arnaud Montebourg remet en question l’indépendance de l’Arcep

À l’occasion d’une interview accordée au journal Challenges, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a donné son analyse du marché français des opérateurs mobiles, marqué en début d’année par l’arrivée de Free Mobile. Selon le nouveau ministre, l’Arcep ne joue plus son rôle de gendarme des télécoms.


« L’Arcep fait des choix politiques en lieu et place du politique. [...] L’Arcep s’intéresse exclusivement à la concurrence sans limite. Or, que je sache, le secteur des télécommunications n’est pas mondialisé. [...] Comment donc avons-nous trouvé le génie de mener la concurrence du marché à un tel point qu’il s’autodétruit ? [...] Il est encore trop tôt pour se prononcer mais le gouvernement prendra ses responsabilités », explique M. Montebourg.


Xavier Niel reçut au ministère du Redressement productif


Des propos en forme de menace pour l’Autorité, dont le rôle pourrait être recentré, voire amenuisé. Selon le ministre, les pertes d’emplois annoncées de Bouygues Télécom (on parle de 50 000 emplois) dues à l’arrivée de Free Mobile sont le sujet de préoccupation principal du cabinet du Redressement productif. Les patrons des différents acteurs du marché, dont Xavier Niel, ont déjà été reçus pour consultation.


Rappelons que Free Mobile et Orange seraient en passe de signer un nouvel accord d’itinérance, pour que le premier continue de bénéficier de l’implantation du second à travers le territoire. Selon Les Échos, ce nouveau contrat permettrait à Orange de récupérer non pas un milliard comme initialement prévu mais deux milliards d’euros. Aucun des deux acteurs n’a pour le moment confirmé cette information.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Bfrlarmor
    Voilà donc la nouvelle stratégie du ministre: interdire la concurrence pour préserver les emplois existants? Ok, mais qui payera? le consommateur comme d'habitude...BFR
    0
  • Papounet17000
    Ils nous prennent vraiment pour des vaches à lait, il vaut mieux que les clients paie un abonnement mobile à 120 euros/mois mais au moins aucun emploi ne sera supprimé.

    Foutaise, il ferait mieux d'aller jeter un œil dans leurs grandes entreprises qui ont presque toutes délocalisées pour en mettre un max dans la poche des gros actionnaires.

    Il veut tout simplement que ça revienne comme avant, les trois gros avec une entente illicite des prix pour nous faire payer un max point barre.

    On devrait virer ce dictateur.
    0
  • micaub
    J'aime bien les gens qui se permettent d'insulter en croyant tout savoir mieux que tout le monde...

    N'empêche, que vous le vouliez ou non, à force de vouloir toujours payer moins, faut pas s'étonner des délocalisations et tout. Moi, j'accepte de payer la majeure partie des produits plus cher s'ils sont fabriqués en France (j'ai la chance d'avoir les moyens pour ça, je vous l'accorde). Mais si je veux moins cher, bin je vous le donne en mille, c'est généralement produit ailleurs...

    Alors faut arrêter de croire qu'on peut tout avoir. C'est bien de payer moins cher, mais faut pas s'attendre à ce que ça préserve tous les emplois en France hein. Le beurre, la crémière, tout ça quoi... :o

    L'essentiel n'est pas de payer le moins cher possible, c'est de payer le juste prix. Et malheureusement, beaucoup de gens font l'amalgame entre les 2...
    0