USA : les armes à feu imprimées en 3D deviennent légales

En fin d'année dernière, nous rapportions la création d'une arme à feu fonctionnelle à partir d'élément produit à l'aide d'une imprimante 3D. Entre temps, plusieurs fusillades survenues aux États-Unis ont relancé le débat autour des armes (Tuerie de Newtown, notamment).

Nous apprenons toutefois que Defense Distributed, justement à l'origine de la démonstration de l'année dernière, a obtenu la licence fédérale de produire et vendre des armes à feu. Ainsi, le projet prend de l'ampleur et sera en mesure de créer et distribuer ses fusils assemblés à partir d'éléments imprimés en 3D, en toute légalité.

Une démonstration avait été faite, mais un élément avait été brisé démontrant la nécessité d'encore optimiser le procédé ainsi que les matériaux utilisés.


Thingiverse Reinforced AR Lower Test

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Prof_Farnsworth
    Que d'ignorance dans ce (pourtant) si court article.
    Il n'existe AUCUNE arme à feu fonctionnelle ayant été créée par impression 3D.
    Les seuls tests effectués concernaient un magasin de M4/M16, et sur une autre vidéo, la partie inférieur d'un M4/M16 (appellée "Lower"). Cette partie ne contient que des éléments mécaniques et en aucun cas ne subit les plusieurs milliers de bars de pression au moment de la mise à feu.
    Que les bien pensants se rassurent, ce n'est pas encore demain qu'on pourra se passer 'un bon vieil acier dans la fabrication des armes.
    0