Asus renouvelle son portable pour joueurs avec le G750

Le portables pour joueurs de la marque Asus se renouvelle. Un peu plus d’un an après le G75, la gamme Republic of Gamers accueille le G750. Dévoilé lors du salon Computex 2013, le constructeur taïwanais a organisé une session de prise en main pour découvrir la bête. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est massive : écran 17,3 pouces et 4,28 kilogrammes sur la balance (la batterie huit cellules [5900 mAh] n’y est d’ailleurs pas pour rien).

Le design est, d’après Asus, inspiré de l’avion furtif F-22. La face arrière nous rappelle surtout la Lamborghini Aventador, où les deux sorties de ventilation du G750 rappellent les phares arrière de la voiture de sport. Une fois l’ensemble ouvert, on se retrouve face à un clavier de type chiclet rétroéclairé (course de 2,5 mm). La paroi, un revêtement de type aluminium brossé, est légèrement incliné afin de laisser reposer les poignets.

Haswell aux commandes

La quatrième génération des processeurs « Core » d’Intel, Haswell, s’installe progressivement dans les portables et Asus ne fait pas exception. En France, trois configurations sont proposées, avec autant de tarifs : 1249 €, 1799 € et 2099 €. Chacune est équipée du même processeur, un Core i7 4700HQ quatre cœurs cadencés à 2,4 GHz (turbo à 3,4 GHz). La distinction se fait alors sur la partie graphique (Nvidia GTX 765M, 770M et 780M), la quantité de mémoire (8 et 32 Go) et le stockage (SSD et/ou disque dur). 

L’écran est composé d’une dalle mate de type TN agrémenté d’un filtre antireflet. Du côté de la définition, la Full HD est au rendez-vous (1920 x 1080). En terme de son, le G750 mise sur un amplificateur intégré au niveau de la sortie casque tandis que du côté des haut-parleurs, on peut compter sur un système 2.1 avec un subwoofer intégré au châssis. La connectique n’est pas en reste avec trois sorties vidéo (HDMI, VGA et DisplayPort), 4 ports USB 3.0, un lecteur de carte SD ainsi qu’en option un port Thunderbolt et du WiFi 802.11ac.

Alors bien sûr, le G750 n'est pas vraiment mobile. Mais ses performances, que nous avons pu essayer dans certains jeux tels que Metro : Last Light ou GRID 2, laissent entrevoir les possibilités de la machine, qu'on laissera plus volontiers sur un bureau que dans un sac à dos.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire