Attaqué, le site du Sénat indisponible pendant deux jours

Le portail du Sénat a été l’objet de nombreuses attaques entre dimanche et lundi, rendant le site inaccessible durant quasiment 48 heures. À l’origine, une opération de « saturation » selon le service communication de l’assemblée. Cet incident intervient presque au même moment que l'attaque du site de la députée UMP Valérie Boyer, à l’origine de la proposition de loi contre la négation des génocides, et qui a nettement brouillé les relations entre la France et la Turquie. Pour autant, le Sénat nie toute coïncidence.

Six millions de pages vues chaque mois

« Notre site n'a jamais été piraté à ce jour. Aucun hacker n'est parvenu à entrer sur le site », dont six millions de pages sont vues chaque mois, affirme le service de communication du Sénat. Le site a cependant subi « une attaque par déni de service distribué » : plusieurs ordinateurs ou adresses IP ont envoyé « des données pour saturer la bande passante du site », afin d’en bloquer l’accès depuis l’extérieur. Adoptée jeudi à l’Assemblée Nationale, la proposition de loi sur les génocides va être inscrite à l’ordre du jour du Sénat.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • shooby
    Bein c'est sur qu'à force de s'en prendre aux mauvais pirates (nous, les moins dangereux), ils laissent passer les vrais !
    0