123 ans après, la première voix enregistrée renaît

Emile Berliner et son gramophoneEmile Berliner et son gramophone

Le plus vieil enregistrement sonore que l’on ait actuellement vient de refaire surface plus de 120 ans après sa réalisation.

Hanovre, le 21 octobre 1889. Emile Berliner, l’inventeur du gramophone, inscrit sur un vinyle la ballade Der Handschuch de Friedrich Schiller récitée de sa propre bouche. Il y énonce clairement la date de l’enregistrement dans les sillons du disque. Plus d’un siècle après, ce disque test a été perdu ou détruit depuis bien longtemps. 

Personne ne pouvait se douter qu’il dormait sous une autre forme dans les archives de la bibliothèque de Herman B Wells à Bloomington. 
Dans le cadre de ses recherches, Patrick Feaster, historien du son de l’université d’Indiana, est tombé sur une photo de ce disque dans un magazine allemand de 1890.

«Je cherchais une photo du plus vieux studio d'enregistrement connu pour illustrer mon travail sur les enregistrements de Thomas Edison. Je l'ai sorti du rayon et, tandis que je l’ouvrais, j'ai regardé le sommaire  et vu qu'il y avait un article sur le gramophone. J'ai pensé "Oh, c'est un bonus." Donc, je l’ai feuilleté  et, ô surprise, il y avait une photo du disque.»

Spécialisé dans la reconstitution sonore à partir de photos, Patrick Feaster n’a pas tardé à se mettre au travail. Pour parvenir à redonner vie à la voix d’Emile Berliner, l’universitaire a utilisé un logiciel permettant d’agrandir l’impression du vinyle avec une résolution très élevée. Alors, il a pu lire les pointes et les creux contenus dans les sillons afin de les recopier.

Le plus vieil enregistrement sonore

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • charliemini@guest
    Reconstituer les sillons d'un disque vinyle à partir d'une photo d'un magazine de 1890 ???
    Si c'est vrai je ne me moquerais plus quand je verrais à la TV les "Experts" zoomer sur les lunettes du suspect sur une photo de videosurveillance pour y voir le reflet du numéro de série de son arme!
    0
  • Fnouc
    Mauvaise traduction du dernier paragraphe....

    Apparemment, d'après l'article original, il a scanné en très haute résolution l'image qui est une "reproduction papier" du disque. Puis il a utilisé un logiciel permettant d'analyser l'image obtenue et de "recréer" la troisième dimension des sillons...

    J'avoue être très prudent sur l'explication journalistique de cette méthode qui relève des plus improbables scènes des Experts, en effet...
    0
  • dodutils
    C'est vrai que pour le coup j'ai un sérieux doute... et je ne comprends pas pourquoi il a mis ça sur un tambour alors qu'à la base c'était gravé sur un disque ?

    Il dit qu'il a scanné le document à 2400dpi pour bosser dessus et que ça a suffit, mais je doute que la qualité/résolution des photos imprimées sur papier journal de l'époque ait été suffisante pour bien voir les sillons.

    Mais après tout s'il a réussi et même si la reconstitution des sillons d'origine est sûrement assez éloignée de l'original, c'est un sacré boulot car le son est bien présent et relativement audible.
    0