BlackBerry : la panne qui fait tâche

Lundi après-midi, les serveurs de RIM gérant le Moyen-Orient, l’Europe et l’Afrique sont tombés. Conséquence immédiate : des millions d’utilisateurs de BlackBerry se sont retrouvés avec des terminaux inopérants.

Selon un communiqué d’Orange, les consommateurs « rencontrent des lenteurs dans l'envoi/réception de messages, l'accès DATA, l'accès en roaming et dans la gestion de leurs comptes. » L’opérateur téléphonique poursuit en expliquant que des opérations de réparation sont en cours, sans savoir quand elles aboutiront. Pour l’instant, particuliers et professionnels sont dans le noir. La presse britannique indique que l’erreur pourrait provenir d’un datacenter de RIM situé à l’ouest de Londres.

Une habitante de Twickenham explique sur son compte Twitter : « Donc je n’ai plus d’e-mail, Twitter, ou BBM sur mon BlackBerry. Je pourrais tout aussi bien me couper un bras. » Cette métaphore concerne tous les professionnels qui ont choisi BlackBerry sans opter pour le service Entreprise. Aujourd’hui, les services qui ont migré vers Android ou iOS vont pourront se réjouir de leur choix.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que des serveurs BlackBerry tombent. En 2009, c’étaient tous les utilisateurs de BlackBerry qui s’étaient retrouvés sans services durant trois heures. Par la suite, des pannes avaient également touché ponctuellement les « BB » américains.