Blackberry 8520 : le smartphone de l'étudiant

Le Blackberry 8520 de Research in Motion (RIM) a bénéficié d’un lancement officiel hier soir, place Vendôme, à Paris.

Conçu pour les "djeun's"

Avec ce remplaçant du 8320, RIM veut toucher les adolescents et les jeunes adultes. Son design se rapproche du 8900 bien qu’il abandonne le côté brillant de celui-ci. RIM a voulu faire ici un smartphone robuste et «touchy». Ainsi, on découvre un appareil cerclé de caoutchouc qui fait office de pare-chocs. Pourvu d’un clavier complet AZERTY, le 8520 gagne trois touches multimédias sur sa partie supérieure (avant, retour, et play/pause) destinées à commander facilement le lecteur multimédia du téléphone.

Comme précisé dans la news du futur 9700, c’est avec le Blackberry 8520 qu’arrive le touchpad clicable, remplaçant de la perle. A l’usage, il devrait être plus résistant à l’attaque de la poussière.

Toujours incomplet, mais à 1 €

Sous ses airs de premier de la classe, le 8520 cache le plus gros défaut de RIM : il est incomplet. Ainsi, point de 3G (mais du Wifi), «si l’utilisateur en a besoin, il se dirigera vers le Bold ou le Storm», déclare RIM. La navigation GPS est également inscrite aux abonnés absents. Comme pour la 3G : «si l’utilisateur en a besoin, il se dirigera vers le Bold, le Storm ou le 8900», réplique RIM. Décidément, il semble plus intéressant de s’orienter vers un autre mobile de la marque canadienne. Mais là intervient le prix de l’appareil. Résolument tourné vers les petits portefeuilles, il est bien subventionné chez les trois opérateurs français. On le trouvait ainsi à 1 € ou 49 € avec forfait dès sa sortie. Sans abonnement, son prix grimpe à 269 €.

Sans révolutionner le style Blackberry, le Curve 8520 prépare le terrain pour la prochaine génération de RIM. Celle-ci débutera sans nul doute par le 9700 et le Storm 2 avant la fin de l’année selon les rumeurs.

Blackberry 9700 : le remplaçant du Bold dévoilé par erreur