Cadre photo 3D Nikon : pas de lunettes mais un abonnement payant !

Nikon lance « my Picturetown 3D » au Japon. Ce service  permet de convertir en 3D ses photos en ligne pour les afficher en 3D sur un cadre photo numérique.

Nul besoin de lunettes dédiées pour voir ses photos en relief, la technologie de Nikon s’en passe. Le cadre utilisé est un NF-300i. Avec une diagonale de 7,2 pouces, il affiche en 800 x 600 pixels. Ce dernier fonctionne sur le principe de la prochaine 3DS de Nintendo. Il faut ainsi respecter un angle de vision pour voir l'image en relief. Sur le papier, on pourrait se réjouir de cette innovation mise à disposition du grand public.

Là où le bât blesse, c’est que ce cadre numérique sous Android 2.1 n’est que prêté par Nikon. Aussi, pour afficher ses photos en 3D, il faut s’acquitter d’un abonnement. Comptez l’équivalent de 17 euros pour un mois  ou 176 euros à l’année. Même si le cadre permet également d’afficher un calendrier, une horloge et la météo, il y a peu de chance que ce type d'offre séduise les consommateurs.

En effet, outre la perte de vitesse du cadre photo numérique, les consommateurs français sont peu réceptifs à la 3D. Selon l’institut GFK, seuls 120 000 TV3D seront vendues en 2010, contre les 200 000 estimées. En parallèle, il devrait s’écouler 9 millions de téléviseurs HD durant la même période. Ainsi, l’intérêt du service multiplié par la contrainte d’un abonnement fait que Nikon serait bien éclairé de ne pas exporter le NF-300i hors du Japon.

Ces produits High-Tech bientôt perdus de vue