Un professeur va se faire implanter une caméra dans le crâne

Un professeur de photographie de l’Université de New York a accepté de se faire implanter une caméra à l’arrière de la tête. Selon le Wall Street Journal, Wafaa Bilal se fera installer l’appareil par chirurgie, dans le but de faire profiter les visiteurs du Mathaf, musée d’art moderne du Qatar, de tout ce qu’il se passe dans son dos. Il s’agit d’un projet commandé par le musée lui-même, intitulé « 3rd I ».

La caméra aura la taille d’une petite pièce de monnaie et devrait rester en place pour une année entière. Mais le projet est loin de faire l’unanimité. Certains étudiants craignent en effet de devenir des sujets d’observation. Pourtant, Wafaa Bilal a assuré vouloir couvrir la lentille lorsqu’il enseignerait. Un site a d'ailleurs été lancé, dédié au projet. Pour le moment, seul un compte à rebours est visible.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • virgrennes
    Bonjour,

    c'est très bien que ce monsieur accepte de couvrir la lentille pendant ses cours, mais qu'en est-il des personnes qu'il filme à leur insu dans la rue, les lieux publics etc.
    N'est-ce pas, sous court d'Art, le meilleur moyen de mettre un Big Brother en place ?
    Ce monsieur peut-il indique son chemin en temps réel pour que l'on puisse l'éviter ?
    2
  • parisfreeonline
    Il faut être dingue surtout si c'est juste pour ça... à mon avis c'est un peu dommage que se soit pas plus dans un projet scientifique plus ambitieux. Mais pourquoi après tout mais faut pas qu'il oublie de se faire installer un bouton On - Off ne serais-je que pour sa vie privée et celle de ses amis parce que là bonjour les procès Lol.
    2
  • boub popsyteam
    Si qqn lui fait des choses dans son dos, au moins il pourra le savoir ^^
    0