Manoeuvre militaire + Google maps = danger

Un frontière mal placée par GoogleUn frontière mal placée par Google
Le Costa Rica n’est pas très heureux d’avoir vu débarquer l’armée nicaraguayenne sur ses terres, occasionnant à cette occasion plusieurs dommages à une forêt protégée. Le gouvernement costaricain argue que même Google Maps montre en détail la frontière qui sépare les deux pays. « Regardez la photo satellite de Google et vous pourrez y voir la frontière », explique le commandant Eden Pastora au journal costaricain La Nacion. « Dans les 3000 derniers mètres, les deux côtés de la rivière sont nicaraguayens. Puis de là à El Castillo, la frontière se trouve sur la rive droite, c’est clair », précise Eden Pastora.

Malheureusement, il n’a pas réellement raison. Selon le quotidien, la carte officielle utilisée par les deux pays montre que la frontière continue sur la rive droite de la rivière San Juan jusqu’au golfe du Mexique. C’est ce qu’indique avec bien plus de précision la carte de Bing que celle de Google. Microsoft meilleur futur partenaire des états-majors ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • maincene
    Il y a une faute de frappe dans le titre de votre article.
    2
  • patchman
    Les cartes officielles militaires sont celles de Google maps ???

    Ca fait peur....très peur tout ça...
    6
  • Sundevil
    L'état major n'a pas ses propres satellites pour faire des cartes ? Non car si l'armée doit faire une confiance aveugle à Google, il va y avoir des guerres rapidement ^^
    3