Chrome OS change son interface et se "Windowsifie"

Malgré un succès plus que relatif, Google ne semble pas vouloir abandonner son système d’exploitation maison Chrome OS. Celui-ci vient en effet de bénéficier d’une mise à jour majeure, avec notamment une nouvelle interface. Cette version, nommée Aura, marque le rapprochement de l’OS avec un bureau « classique », proche de Windows notamment : barre des tâches et fenêtres font ainsi leur arrivée.


Bientôt sur de nouvelles machines ?


Ce n’est pas tout puisque que Google apporte également l’accélération graphique matérielle utilisant le GPU, afin que le nouveau rendu soit plus fluide. Aura est multilplateforme et va « apporter les fondations d’un système de fenêtre flexible, ainsi qu’une base pour Chrome et Chrome OS afin de s’adapter à une grande variété de matériels », selon les ingénieurs du projet.


Rappelons que pour le moment, seuls Acer et Samsung proposent des machines compatibles avec Chrome OS.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Rorothermidor
    Le changement de l'interface ne risque pas de modifier les ventes du produit. Ce n'est pas parce qu'on imite Windows qu'on en obtient le succès.
    0
  • shooby
    Il faudrait surtout qu'ils arrêtent avec leur full cloud qui fait que sans internet pas de PC !
    0
  • Yvan1982@guest
    La semaine dernière, le datacenter de Telehouse a connu un problème électrique qui a coupé le réseau au boulot pendant environ 1 heure ==> 1 heure de chômage technique. Tous nos outils au bureau sont connectés, Lotus Notes, la GED, SAP...

    Demander d'arrêter le full-cloud, c'est comme vouloir sortir de l'euro :).

    Et je ne suis pas d'accord. Avoir une interface proche de Windows va certainement faciliter l'adhésion à ce nouveau système. Regardez, c'est pareil, mais c'est ça démarre vite, c'est sans anti-virus lourdingue et c'est pensé pour le travail collaboratif.

    Quoiqu'on dise, les chromebooks sont ce que les stations de travail devraient être. La bureautique est plus facile dans le cloud (bientôt Libre Office web). On peut dire qu'ils ne permettent pas autant de liberté que Windows (en gros, vous pouvez mettre le foutoir sur votre bureau avec Windows), mais la centralisation, ça a du bon dans le monde de l'entreprise. Un document créé dans Google Docs est structuré, automatiquement sauvegardé, versionné, partageable, bref il est placé dans un environnement structuré et contrôlé centralement par l'application web. La difficulté relève ensuite de la communication entre les applications et c'est là où le fenêtrage trouve un intérêt.

    Un exemple simple: Ouvrir une fenêtre pour chercher une image sur Google Image. Ouvrir Gmail dans une autre fenêtre. Faire un drag&drop de l'image dans les pièces jointes. Haha! Mauvais exemple, parce qu'aujourd'hui, ce genre d'opération ne marche pas.

    Si Google souhaite faire de Chrome OS un système productif, il va devoir trouver une solution à ce genre de problématique.
    0