Creative ne sait pas compter

Creative logoUn groupe de consommateurs américain qui avait attaqué en justice, il y a trois ans, Creative vient d’obtenir gain de cause. Accusé de publicité mensongère quant à la capacité de stockage de ses lecteurs MP3, le constructeur informatique avait vu son dossier déféré auprès de la Cour de Justice de Californie.

7 % d’espace de stockage en moins

Selon les plaignants, la différence entre les valeurs annoncées et les valeurs réelles étaient de 7 %. Pour eux, Creative n’avait pas une définition correcte du gigaoctet. Cette affaire concerne d’ailleurs le commun des mortels puisque vous-mêmes avez déjà dû constater qu’un disque dur de 160 Go ne possède en réalité qu’un espace de stockage d’à peu près 150 Go, soit une perte de 10 Go sur la taille annoncée en magasin.

Un procédé de calcul courant

Creative Zen Stone Cet aspect de l’informatique est récurent et s’explique tout simplement. Pour un constructeur, 1 Go équivaut à 1000 Mo, alors que véritablement 1Go correspond à 1024 Mo, soit 1 073 741 824 octets (1024 x 1024 x 1024) au lieu du 1 milliard d’octets utilisés par les fiches techniques des supports de stockages. On nous annonce donc une capacité tronquée qui est inférieure à la définition propre du gigaoctet.

En exemple, pour avoir un disque de 160 Go réels, il faudrait que les constructeurs calculent leur gigaoctet par 1024 x 1024 x 1024 et non par 1000 x 1000 x 1000. En pratique, un 160 Go devrait avoir une capacité de 171 798 691 840 octets. C’est un peu comme si l’on disait qu’un centimètre faisait 8 mm alors qu’il en fait 10 en vérité.

Creative paye

En réponse à son accusation, Creative a annoncé qu’il n’a jamais voulu induire en erreur les consommateurs et a affirmé qu’a sa connaissance, aucun utilisateur ne s’est plaint de la manière dont il calcule les capacités de stockage de ses disques. Néanmoins, dans un souci de préservation de son image, le constructeur de lecteurs MP3 a décidé de donner raison aux consommateurs.

Dès lors, tous les américains qui ont acheté un lecteur de la marque entre le 5 mai 2001 et le 30 avril 2008, pourront obtenir une réduction de 50 % sur un baladeur de 1 Go de mémoire flash, comme le Zen Stone. De plus, pour compléter son opération, Creative prend à sa charge tous les frais de justice et dédommagera les plaignants de 5000$. Heureusement pour lui que le système judiciaire français ne permet pas la multiplication de ce genre de procès contrairement au système de "class action" utilisé aux Etats-Unis.