Cydia et l'AppStore illégal pour iPhone

Cydia taquine AppleCydia taquine AppleCydia réussira-t-il à rendre fou Apple ? Ce petit programme avait déjà réussi à agacer Cupertino lors de sa sortie puisqu’il permet tout simplement d’ajouter sur son iPhone, des applications non autorisées voire même celles qui ont été refusées par la Pomme sur son AppStore (lire 15 applications bannies de l’AppStore). Car de fait, Apple déclare illégales toutes les modifications effectuées sur son smartphone, qu’il s’agisse de l’interface ou du système d’exploitation.

VoIP et capture vidéo possibles

Or depuis des semaines déjà, Cydia permet déjà d’installer des applications qui autorisent la capture vidéo ou la VoIP pour ne citer que deux des usages les plus demandés par les utilisateurs d’iPhone. En somme, pour Apple, Cydia représentait déjà un ennemi potentiel. Mais depuis que Jay Freeman, le créateur du logiciel a fait part de son intention de mettre en place un Cydia Store, la Pomme voit rouge.

Le piratage payant, dangereuse idée

Et pour cause, on imagine mal comment Apple pourrait tolérer l’existence, à côté de son iTunes, d’une plateforme illégale proposant des applications interdites. Mais ce qui pourrait finalement sauver Cupertino de cette concurrence nuisible c’est l’ambition de Freeman elle-même. Car le créateur de Cydia n’entend pas rendre son Store gratuit. Comme Apple, il proposera aux développeurs qui y contribueront, 70% des revenus générés par leurs applications. Or jusqu’ici, aucune économie n’a réussi à se fonder durablement sur du contenu piraté.

Découvrez les 15 applications interdites de l'AppStore

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • Mika75016
    "le créateur de Cydia n’entend pas rendre son Store gratuit. Comme Apple, il proposera aux développeurs qui y contribueront, 30% des revenus générés par leurs applications. Or jusqu’ici, aucune économie n’a réussi à se fonder durablement sur du contenu piraté."

    A partir du moment où une application n'est illégale que sur l'AppStore, et pas par rapport aux juridictions d'un état ou d'un autre, je vois mal comment une application peut être définie comme du contenu piraté.

    Du coup, je vous prie de m'excuser mais je ne comprends pas la conclusion / la chute de l'article ... En quoi mettre en vente une application ailleurs que sur l'AppStore peut-il être préjudiciable à l'éditeur en question ? (et par extension à l'économie)

    J'ai plutôt l'impression en ce qui me concerne que c'est un choix supplémentaire pour le consommateur, et donc que Cydia est parti sur la voie du succès (sous réserve qu'Apple n'ait pas le moyen de leur fermer la porte et de récupérer leur monopole, bien entendu).
    0
  • Anonyme
    "Du contenu piraté"... Il ne s'agit justement pas de contenu piraté, puisque ce seront les développeurs eux-mêmes qui diffusent via Cydia !
    Il existe, certes, un traffic d'applications officielles "déplomblées", mais dans le cas présent, il ne s'agit pas du tout de ça !

    Et puis différentes application payantes sont disponibles depuis longtemps sur Cydia : des applications de type "shareware", càd limitées en temps ou en fonctions pour un usage gratuit, mais débloquées après paiement au développeur via Paypal ou autres.

    Le "Cydia Store" ne fait que proposer à ces mêmes développeurs un modèle commercial calqué sur celui de l'Appstore. Il est clair que ce faisant, Saurik (Alias Jay Freeman) chasse plus directement sur les terres de sa seigneurie Apple... et risque donc plus clairement une aventure judicière jusqu'ici évitée.

    Personnellement, je préférais l'ancienne philosophie de Cydia, mais Mr. Freeman doit bien vivre ! Installer 4 ayant tardé à sortir pour l'iPhone OS 2, l'existence de Cydia a sauvé la mise à bien des propriétaires d'iPhones désireux de reprendre le contrôle sur leur fabuleuse petite machine...
    1
  • mig72
    "Du contenu piraté"... Il ne s'agit justement pas de contenu piraté, puisque ce seront les développeurs eux-mêmes qui diffusent via Cydia !
    Il existe, certes, un traffic d'applications officielles "déplomblées", mais dans le cas présent, il ne s'agit pas du tout de ça !

    Et puis différentes application payantes sont disponibles depuis longtemps sur Cydia : des applications de type "shareware", càd limitées en temps ou en fonctions pour un usage gratuit, mais débloquées après paiement au développeur via Paypal ou autres.

    Le "Cydia Store" ne fait que proposer à ces mêmes développeurs un modèle commercial calqué sur celui de l'Appstore. Il est clair que ce faisant, Saurik (Alias Jay Freeman) chasse plus directement sur les terres de sa seigneurie Apple... et risque donc plus clairement une aventure judicière jusqu'ici évitée.

    Personnellement, je préférais l'ancienne philosophie de Cydia, mais Mr. Freeman doit bien vivre ! Installer 4 ayant tardé à sortir pour l'iPhone OS 2, l'existence de Cydia a sauvé la mise à bien des propriétaires d'iPhones désireux de reprendre le contrôle sur leur fabuleuse petite machine...
    1