Steve Jobs reparle d'iTunes et des DRM

Steve JobsLe patron d’Apple continue de faire parler de son service de téléchargement de musique, notamment des DRM et des possibles réformes à venir. Il n’est plus vraiment secret que l’homme est contre les DRM, et c’est dans cette optique qu’il vient également de s’opposer à la mise en place d’un système d’abonnement sur iTunes.

Jobs contre l’abonnement

Un système d’abonnement sur iTunes, cela signifie un système dont la pérennité ne peut être assurée que par les DRM. Fidèle à ses convictions, le créateur de la plateforme de musique a donc affirmé son opposition à ce système, clamant d’autre part que les consommateurs préfèrent posséder leur musique plutôt que la louer. Il ne trouve donc pas viable un système dans lequel le client ne pourrait plus écouter sa musique dès lors qu’il résilie son abonnement.

La lutte continue...

Steve Jobs n’hésite donc pas à remettre en cause la pertinence des DRM, quitte à refuser catégoriquement la mise en place d’un système d’abonnement. « Il ne faut jamais dire jamais, mais je pense que les utilisateurs ne sont pas intéressés », expliquait le président d’Apple. Fermement opposé aux DRM, il a déjà convaincu la maison de disque EMI d’abandonner ce type de protection, ce qui a été considéré comme un énorme premier pas pour beaucoup. « Il y a de nombreuses personnes dans les autres maisons de disque qui sont très intriguées par cette décision. Maintenant, ils y pensent vraiment très sérieusement », déclare Jobs à la presse.

Seriez-vous pour ou contre l’adoption d’un système d’abonnement sur iTunes ? N’hésitez-pas à en parler dans vos commentaires.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • jarodreu@IDN
    Bien sûr POUR à 100%

    Une Licence Globale en gros.

    Moi qui achète peu de musique car je suis pas un fana. J'en écoute peu et souvent des anciens morceaux.

    Je préfère les enregistrés sur MCM avec une carte d'acquisition, extraire l'audio et recompresser à 128kb/s.
    Bref une façon tout à fait légale d'obtenir toute la musique dernière génération "gratuitement" (abonnement sat payant) et légalement.
    Mais ça demande du boulot!!


    Sauf quelques artistes moins connus comme Kinito par exemple où là j'achète le CD.

    Alors si un abonnement à prix raisonnable m'évite tout ce boulot, et ce malgré que ce soit payant (mais pas trop cher), je serais POUR cet abonnement et j'y souscrirai très certainement.
    0
  • Lim-Dul
    Tu semble oublier qu'a partir du moment où tu ne paie plus ton abonnement tu ne peut plus écouter ta musique...
    0