Dell poursuivi pour fraude et publicité mensongère

Dell Les malheurs continuent pour Dell. L’état de New York vient d’assigner le constructeur en justice pour fraude et publicité mensongère. Ce nouveau coup dur intervient alors que l’ex numéro un du marché connaît une crise sérieuse. D’abord détrôné par HP, il avait eu à faire face à des scandales financiers internes et doit maintenant répondre à d’importantes accusations.

Déductions illégales

Le réquisitoire est accablant : Dell est accusé de recourir à des « ventes à prix d’appel ». C’est-à-dire d’annoncer des prix d’occasion pour des produits dont le stock était volontairement insuffisant. Les clients malheureux étaient ensuite redirigés vers Dell Financial Services qui se chargeait de leur proposer des plans de financement abusifs, avec un taux d’intérêt de 20% quand bien même ils étaient solvables. Une autre des méthodes fallacieuses imputées à Dell prétend que le service clients du constructeur incitait ses interlocuteurs à démonter leur PC, le rendant par la même hors garantie.

Le service après vente est aussi pointé du doigt autant pour sa qualité de service que pour ses délais d’intervention. Enfin Dell Financial Services est accusé de déductions illégales sur des comptes clients et de harcèlement économique envers ses acheteurs.

L’analyse : La crise couve chez Dell. Après une chute au niveau des performances, des résultats désastreux et des pratiques frauduleuses au sein même de l’entreprise, c’est la division commerciale du constructeur qui est mise à l’index pour des pratiques supposées insidieuses. Il y a fort à parier que ce nouveau coup dur ne va pas arranger une image de marque déjà bien égratignée par les précédents scandales.