La Chine piste les accros au Web

Un cybercafé en ChineUn cybercafé en ChineLa Chine, bien que n’ayant généralement qu’un accès limité au Web, compte parmi sa jeune génération des millions d’accros aux nouvelles technologies, du Web aux jeux vidéos. Cela représente un “fléau” que Pékin a décidé de prendre à bras-le-corps.

Stage dans un ... camp !

À danger effectif, remède de cheval. Voilà en résumé la méthode des autorités chinoises, qui viennent de donner leur aval à l’ouverture d’un camp d’été particulier à la fin du mois, près de Shanghai. Quarante jeunes, de 14 à 22 ans vont participer à un programme d’une dizaine de jours, après avoir subi une évaluation psychologique en règle. Ils seront soignés pour dépression, angoisse, apathie, panique et agitation.

D’autres mesures seront également mises en place, comme une patrouille de bénévoles qui sera chargée d’empêcher les mineurs d’accéder aux cyber-cafés, toujours à Shanghai et l’interdiction d’ouvrir de nouveaux établissements du genre.

Selon le China Daily, 13% des internautes de moins de 18 ans peuvent désormais être considérés comme dépendants, sans compter les accros aux jeux en ligne ou à la pornographie sur Internet qui possèdent déjà leurs propres structures de désintoxication en Chine ...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Nerolevoli
    Houlà. ça me dépasse moi tout ça XD
    0
  • babysylvester
    Je trouve que c'est bien.
    0
  • Sephiroth_SaMa
    Citation:
    D’autres mesures seront également mises en place, comme une patrouille de bénévoles qui sera chargée d’empêcher les mineurs d’accéder aux cyber-cafés


    La chine est vraiment en passe de devenir le pire pays au monde , c'est aux parents de s'occuper de leur gosses , pas à l'état , si les parents les autorisent à aller dans un cyber café , je vois pas ce qu'une patrouille de bénévole de mes deux viennent les empêchés d'y accédé.

    Qu'on nous prennent pas pour des cons , c'est l'accès à internet pour tout ces jeunes qui fait peur au gouvernement chinois.
    0