Nouveau scandale des données personnelles : Apple visé

Des poursuites en nom collectif ont été annoncées par un avocat américain, visant Apple et des éditeurs d’applications pour iPhone et iPad. Ce collectif reproche à ces éditeurs de communiquer à des tiers, y compris des régies publicitaires, des données personnelles permettant d’envoyer des publicités ciblées. Cela sans le consentement des utilisateurs.  De son côté, Apple est visé pour autoriser ces pratiques sur ses supports. 

Huit éditeurs d’applications en plus d’Apple



La plainte de 28 pages évoque 4 internautes et vise 9 entreprises : Apple, Gogii (application TextPlus4), Pandora (application musicale), Backflip (jeu Paper Toss), the Weather Channel (application météo), Dictionary.com, Outfit7 (jeu Talking Tom Cat), Room Candy (jeu Pimple Popper) et Sunstorm Interactive (jeu Pumpkin Maker).

« Il s'agit simplement d'informer les internautes et d'obtenir leur consentement » précise l'avocat à l'AFP. « Les plaignants ont souffert de ce que leur propriété personnelle, à savoir leur téléphone personnel, a été transformée par les défendeurs en appareil susceptible d'espionner tous leurs mouvements en ligne », explique. Apple n’a pas encore réagi à cette plainte.

Le jeu Paper Toss, l'une des applications iPhone accusée de ne pas respecter la protection des données personnelles.Le jeu Paper Toss, l'une des applications iPhone accusée de ne pas respecter la protection des données personnelles.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • raon
    Au moins chez Google le service est gratuit [:dawa]
    1
  • shooby
    je sens une nouvelle vague de bannissement d'appli chez apple d'ici peu, histoire de se prémunir de ceci
    2
  • Rorothermidor
    IL est clair que depuis l'invention de la notion de partage internet, la divulgation des données client est de plus en plus courante, loin d'être une nouveauté, c'est un fait de société. Si on veut se prémunir de ça, il est nécessaire de ne laisser aucune information sur les réseaux d'une quelconque manière que ce soit, les micro logiciels diffusés par Apple ou Google et les autres grands concepteurs d'OS portables sont nécessairement utilisés pour permettre aux éditeurs de gagner de l'argent ainsi, la publicité directement intégrée dans les applis est un bon moyen de faire rentrer l'argent. En bref, si le collectif prend soin de mener une campagne contre ces entreprises c'est simplement parce que dans leur charte de confidentialité, ils ont oublié de tenir compte de ce fait ou l'ont formulé de manière floue, imprécise et donc permettent de déposer une plainte contre eux.

    En conclusion, si vous ne voulez pas voir divulguer des informations personnelles sur le net, ne les y mettez pas...
    0