Le numérique à la rescousse des drive-in

S’il y a bien une habitude que les Américains ont abandonnée ces deux dernières décennies, c’est bien celle qui consiste à se rendre au Drive-In pour voir un film en restant dans sa voiture. A l'heure de la VOD, de la TV par le web ou le satellite, les cinéphiles ont totalement déserté les drive-in. Et ce genre de lieu mythique a finalement perdu de sa superbe : les films diffusés ne sont pas toujours de première fraîcheur et la technologie utilisée est encore à l’heure de l’analogique.

La National Assn. Of Theatre Owners et la société privée Cinedigm viennent néanmoins d’annoncer qu’elles soutiendraient financièrement le passage aux projecteurs numériques. Car actuellement, seuls 10 % des drive-in aux USA sont passés au numérique. Les autres utilisent encore de vieux projecteurs, qui nécessitent des pellicules 35 millimètres. Le problème, c’est que l’industrie cinématographique a prévu d’arrêter de produire de tels supports, pour s’en remettre au tout numérique uniquement.

Les drive-in seront-ils sauvés pour autant ? On l’espère, car ils sont en totale perdition et ne représentent plus que 1,5 % des visionnages de films effectués sur le sol américain (contre 25 % à l’âge d’or du phénomène). En 2013, il était temps qu'ils passent au numérique...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire