Windstalk : une nouvelle génération d'éoliennes ?

Contrairement au soleil, le vent, malgré le développement des éoliennes, reste une source d’énergie renouvelable encore mal exploitée. Mais avec des créations comme Windstalk, beaucoup d'ingénieurs/inventeurs pourraient être inspirés et revoir leurs formules.

Le concours Land Art Generator Initiative Design de cette année a été un tremplin pour le concept Windstalk. Une compétition au cours de laquelle le concept a reçu une mention spéciale du jury. Conçu par le duo Darío Núñez Ameni et Thomas Siegl, Winstalk ressemble à une forêt d’éoliennes. Chaque éolienne en carbone mesure 50m de haut et se fixe au sol via sa base en béton. Ces éoliennes sont plutôt souples et oscillent telles des épis de blé face au vent, ce mouvement générant l’électricité qui sera ensuite stockée dans des batteries. Un choix judicieux vu que l’activité du vent est aléatoire. Par ailleurs une partie de cette énergie n’est pas stockée mais utilisée pour alimenter des pompes et amener de l’eau d’une chambre basse à une chambre haute.

Comme pour les éoliennes classiques, Windstalk est un concept attrayant sur le fond mais dont l'impact sur le paysage peut être mal perçu.