Comment transformer les autoroutes en centrales solaires

Aux grands maux les grands remèdes, vu l’importance des problématiques liées à l'environnement, il faut vraiment des concepts à grande échelle pour renverser la tendance. L’architecte Mans Tham a trouvé un moyen de mieux exploiter l’énergie solaire.

Conscient que les centrales solaires nécessitent de grands espaces, ce qui n’est pas facile à trouver dans les zones urbaines et aux alentours, ce suédois a créé le projet « Solar Serpents in Paradise ». Il s’agit de couvrir toute l’autoroute de Santa Monica, en Californie, par des panneaux solaires dont la disposition ressemble à des écailles d’un serpent. Sachant que l’autoroute allant de Los Angeles à Santa Monica est longue de 24 kms et large de 40 m, ce serpent solaire couvrira jusqu’à 960.000m². Capable de générer 150 GWh par an, cette installation sera assez large pour alimenter en électricité Venice, la ville d’à côté. Outre son rôle de capteur d’énergie solaire, ce tunnel solaire sert également en apportant  de l’ombre à l’autoroute et en réduisant l’utilisation de la climatisation des véhicules.

Solar Serpents in Paradise  peut aussi capturer le CO2 émis par les voitures pour fabriquer un carburant à base d’algue. Mais cette troisième fonction est encore en développement.