General Electric invente la lampe hybride

Au lieu de méditer pour savoir qui d’entre la lampe fluorescente et la lampe halogène est la plus pratique et la plus performante, General Electric a tout simplement proposé de fusionner les deux en une lampe hybride. Utilisant à la fois la technologie des lampes fluorescentes compactes et celle des lampes halogènes, l’hybride se veut d’être le futur du luminaire. En combinant les deux types d’ampoules ce modèle comble les inconvénients des deux en exploitant leurs avantages. La lampe fluorescente compacte est à très basse consommation mais elle tarde à s’allumer puisqu’elle doit d’abord chauffer pour produire suffisamment d’intensité lumineuse.

Contrairement à cela, l’ampoule halogène consomme plus mais elle ne nécessité aucune attente.  General Electric a compris la complémentarité qui existait entre ces deux types, ce qui explique son invention. La lampe fluorescente compacte cache en son milieu l’ampoule halogène. Lorsqu’on met cet hybride sous tension, la lampe halogène s’allume aussitôt avec un éclairage maximal et elle s’éteint pour passer le relais à la lampe fluorescente dès que celle-ci est prête.

La société nord-américaine vient de prouver qu’au lieu de chercher ailleurs et innover, on peut réaliser de grandes choses avec les technologies déjà existantes. Il faut juste faire preuve de clairvoyance.