Le FBI aimerait bien fouiller dans Facebook et Google

Robert Mueller, directeur de FBI, s’est dit favorable à une coopération entre ses services et les plateformes Internet accueillant les données personnelles des internautes. À cette occasion, il s’est rendu dans la Silicon Valley afin de s’y entretenir avec Facebook ou encore Google. Le premier réseau social mondial ne nie pas la visite de cette autorité alors que la firme de Mountain View n’a pas souhaité se prononcer sur le sujet, comme le rapporte le New York Times.

Avec un tel rapprochement entre son bureau fédéral et le réseau mondial, Robert Mueller souhaite étendre le cadre légal des écoutes aux États-Unis. Dans cette optique, les autorités américaines ont appuyé auprès du Congrès un projet de loi obligeant les éditeurs Web à laisser le FBI utiliser leurs données électroniques ainsi qu’à développer des outils de déchiffrement de leurs informations cryptées pour une utilisation judiciaire.

Selon la presse américaine, le FBI aurait déjà déboursé près de 10 millions de dollars pour que les services en ligne développent des outils d’écoute.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • blaisepalmer
    et le respect de la vie privée?les americains ne diront tout de meme qu'ils ignorent cela? en autorisant le FBI à espionner les reseaux sociaux ou les services de messagerie,le congrès americain encourage donc le non respect des libertés individuelles chose que le gouvernement americain doit plutot proner surtout qu"il est le garant de la democratie mondiale
    8
  • Anonyme
    Internet doit avoir l'immunité, les propos peuvent devenir permanent et c'est jamais le cas d'une idée. La fonction social d'internet est comme l'imaginaire pour un cerveau. Un four tout sans loies. Là je vous vois venir en grands pas. Et les pédophile et autres crimes physiques ? Ben justement, il n'aurait toujours pas de crime en le mettant sur internent, mais si ce que tu as mit sur internet lance une enquete et que de cette enquete il y est des preuves non Internet alors on a détecter et coincé quelqu'un sans perdre la liberté d'internet.

    Si internet devient un piège à con ou ce nourrisse les gouvernements pour justifier leur sécurité internet deviendra de moins en moins efficace sur la transmission d'information et l'expression social. C'est intéressant de lancer toutes sortes de questions plus ou moins sincère et d'en voir les réponses tout aussi plus ou moins sincère. Étudié la communication sur internet est une nouvelle art de L'Homme.

    Permettre à mon imaginaire d'être coupable d'imaginer c'est me lobotiser, pour internet, c'est prendre les possibilités d'un ordinateur et le rendre aussi performant qu'une caisse enregistreuse.
    -3
  • raphchar
    Donc le FBI veut rendre légal ses actes^^
    0