Le FBI ne peut pas lire les iMessages

Les messages cryptés du service iMessage d’Apple posent des problèmes au FBI, qui a des difficultés à surveiller les messages. La section dédiée aux stupéfiants aux États-Unis, dont l’activité se base notamment sur la surveillance des téléphones portables des suspects, voit ainsi une partie de son travail compliquée par le service de messagerie.


C’est un document interne révélé récemment qui met ce problème en lumière. « Les enquêteurs pourraient penser qu’ils ont un enregistrement complet des transmissions du suspect s’ils ne savent pas que les communications iMessage entre smartphones ne sont pas capturées », explique le rapport. Et c’est bien le problème pour les autorités fédérales : s’il leur est possible de surveiller les SMS échangés entre deux téléphones, les communications iMessage leurs sont totalement inaccessibles.


Si le problème a bien été identifié par le FBI, la solution n’est toutefois pas simple. « Nous ne voulons pas d’un système qui imposerait des barrières inutiles ou qui freinerait l’industrie et les services de messagerie », explique Andrew Weissmann, conseiller général du FBI, qui dit vouloir trouver « la solution la plus juste et la mieux adaptée ». 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire