Facebook garde les morts

Les morts conservent leurs profils sur Facebook. Ils se transforment alors en véritables mausolées sur autorisation du réseau social.

Les morts comptent

Pour opérer un tel transfert, il faut prouver la mort d’un membre Facebook avec un article de presse ou un avis de décès. Par mesure de sécurité, le profil du disparu est en partie verrouillé. Seuls ses amis peuvent continuer à consulter le profil et déposer des messages sur le mur. Néanmoins, la mise à jour de statut est fermée comme les informations de contact pour des raisons évidentes.

Facebook compte aujourd’hui 300 millions d’utilisateurs. Selon les techniques de comptage de Facebook, ces utilisateurs se sont connecté au moins une fois dans les 30 derniers jours et 50% d'entre eux se sont connectés au moins une fois par jour. De cette manière, on peut être certain que les profils des décédés ne pèseront pas dans les statistiques du réseau social.

Comment se désincrire de Facebook ?
10 astuces pour rester anonyme sur Facebook

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • MaxGix
    Déjà que pour supprimer son compte c'est le parcours du combattant, ils ne le feront certainement pas eux même, ça fait toujours gonfler les chiffres.
    1
  • pooley45
    c'est honteux !
    1
  • Anonyme
    Bon bah ça me conforte dans l'idée que Facebook, c'est de la grosse merde.
    5