Un voleur arrêté grâce à sa "Facebook dépendance"

La longue série d’histoires incroyables liées à Facebook s’ouvre aujourd’hui sur un nouveau chapitre, peu glorieux. Notre héros du jour, un certain Jonathan Parker a choisi de gagner sa vie en cambriolant des maisons. Une carrière peu morale certes, mais à laquelle il ne rend pas vraiment honneur. Et pour cause, le jeune homme de 19 ans est accro à Facebook. Et lorsqu’il entre par effraction dans une maison de Virginie Occidentale, le 28 août dernier, il ne peut s’empêcher de se connecter à son compte sur le réseau social.

Jusqu'ici tout va bien

Le cambriolage se passe sans encombres, voire plutôt bien puisque le jeune Parker repart avec des bijoux estimés à 3 500 $. Parfait d’un point de vue technique, le méfait comporte quand même une faille : le jeune homme quitte les lieux sans même se déconnecter de Facebook laissant ainsi une voie royale à la police pour le retrouver. Pire, le réseau social est une mine de preuves accablantes puisque sur son compte les inspecteurs retrouvent une correspondance dans laquelle il proposait à un « ami Facebook » de participer au cambriolage.

Le procès de Jonathan Parker a lieu en ce moment même en Virginie Occidentale. Il risque jusqu’à dix ans d’emprisonnement.

Les histoires les plus incroyables de Facebook

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • seingalt
    Quelle andouille !
    5
  • Anonyme
    Et après Facebook rend intelligent.... (cf. un précédent article)
    5
  • tomlev
    mékilékon... c'est pas possible d'être blaireau à ce point là !
    4